Un vaccin pour protéger les bébés africains contre la méningite A

Un vaccin pour protéger les bébés africains contre la méningite A

08.01.2015
  • Un vaccin pour protéger les bébés africains contre la méningite A - 1

    Un vaccin pour protéger les bébés africains contre la méningite A

L'OMS a donné son feu vert jeudi à un vaccin qui va permettre la vaccination de routine des nourrissons de moins d'un an contre la méningite en Afrique subsaharienne pour un prix abordable. Le MenAfriVac était déjà autorisée chez les enfants et les jeunes adultes de 1 à 29 ans. Les enfants de moins d'un an sont désormais concernés. Dans les quatre années qui ont suivi son introduction en Afrique, le MenAfriVac a eu un effet immédiat et spectaculaire en parvenant à briser le cycle des épidémies de méningite A. Ces résultats ont conduit l'OMS à autoriser l'utilisation de ce vaccin chez les nourrissons, offrant ainsi la possibilité de protéger des millions d'enfants supplémentaires menacés par cette maladie mortelle.

Depuis le lancement des campagnes en 2010, MenAfriVac a été administré à plus de 215 millions de personnes dans 15 pays de la ceinture africaine de la méningite : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d'Ivoire, Éthiopie, Gambie, Ghana, Mali, Niger, Mauritanie, Nigeria, Sénégal, Soudan, Tchad et Togo. Le Projet Vaccins Méningite est un partenariat entre l'OMS, l'organisation internationale à but non lucratif PATH - et Serum Institute of India Ltd (SIIL), qui fabrique le MenAfriVac. L'une des épidémies de méningite A les plus dévastatrices jamais enregistrées a eu lieu en 1996-1997, avec plus de 250.000 personnes infectées et le décès de plus de 25.000 d'entre elles en seulement quelques mois.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Recertification

Reagjir dit oui à la recertification avec une visite obligatoire chez un médecin du travail

Le ministère de la Santé souhaite instaurer une recertification périodique des compétences des médecins. Un groupe de travail piloté par l'ex-doyen de Paris VI, le Pr Serge Uzan, doit remettre...12

Lyme : une erreur diagnostique dans plus de 80% des cas, d'après une étude française

Lyme

Une étude faite auprès de 301 patients ayant consulté entre janvier 2014 et décembre 2017 pour une suspicion de maladie de Lyme, a été... 1

La moitié des médecins pensent que l'IA et les robots feront partie de leur quotidien en 2030

Robot

Comment les médecins envisagent-ils leur pratique dans 10, 20, 30 ans ?  La MACSF s'est intéressée à l'impact des nouvelles technologies... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir