Le taux de suicide augmenterait avec le chômage

Le taux de suicide augmenterait avec le chômage

06.01.2015
  • Le taux de suicide augmenterait avec le chômage  - 1

Près de 600 suicides pourraient être attribués à la hausse du chômage observée en France entre 2008 et 2010, selon une étude publiée mardi par l’InVS. Après d’autres travaux évoquant une corrélation de ce type, les chercheurs ont montré que, lorsque le taux de chômage augmente de 10%, le taux de suicide (nombre de décès par suicide rapporté à la population) progresse en moyenne de 1,5% pour l'ensemble de la population de plus de 15 ans. L'association entre chômage et suicide apparaît plus marquée pour les hommes de 25 à 49 ans: la hausse de 10% du taux de chômage s'accompagne par une hausse de 1,8% à 2,6% du taux de suicide.

Mais les chercheurs soulignent le caractère statistique et "observationnel" de leur étude : "aucun lien" de cause à effet entre chômage et suicide au niveau des individus "ne peut être déduit à partir de ces résultats". La causalité du chômage sur le suicide reste en effet "débattue" car plusieurs "facteurs de confusion" peuvent entrer en jeu. Par exemple, des troubles psychiatriques chez une personne peuvent être se traduire à la fois par un risque accru de chômage et de suicide, expliquent les chercheurs.

D'après l'Observatoire national du suicide, la France possède un des taux de suicide les plus élevés d'Europe avec un décès sur 50 attribué à un suicide. En 2011, 11 400 morts par suicide ont été enregistrées en France métropolitaine, selon un rapport publié en novembre par l'Observatoire. Comme dans les autres pays, on compte trois fois plus de décès par suicide chez les hommes que chez les femmes : en moyenne 27,7 décès pour 100 000 habitants chez les hommes et 8,1 chez les femmes.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 2 Commentaires
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 06.01.2015 à 21h02

ou est le pb, cela vas soulager pole emploi , mais tous nos confrères , s'en fichent éperduement, ......les humanistes associés?

Répondre
 
MARC M Médecin ou Interne 06.01.2015 à 20h49

Pour une surprise, c'est une surprise.
Le suicide serait donc pire que les microparticules du gasole .... wahou !!!
Notre société et nos "gouvernements" sont pourtant si soucieux du bien être des Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Baromètre Santé 2016 La confiance envers les vaccins reviendrait-elle ?

À la veille du débat parlementaire sur l’obligation vaccinale, Santé Publique France a fait les choses « en grand » en publiant un volumineux BEH sur la vaccination des jeunes enfants et en...Commenter

Pelloux réclame l'ouverture de centres de santé jusque tard le soir

.

"21 millions de passages aux urgences" ont été recensés en 2016, un chiffre "multiplié par deux en vingt ans". C'est Patrick Pelloux qui l'a... 22

[Vidéo] Un Livre Blanc souligne les lacunes dans la prise en charge de la douleur

Douleur

La Société Française d'Etude et de Traitement de la Douleur (SFETD) a présenté mardi 17 octobre le Livre blanc de la douleur 2017, alertant... 3

Sécurité alimentaire LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES DESTINÉS AUX SPORTIFS Abonné

Complements alimentaires

Une alimentation équilibrée, diversifiée et privilégiant les aliments de haute densité nutritionnelle suffit à satisfaire les besoins... 1

Recherche en Médecine Générale INFECTION URINAIRE : DIAGNOSTIC TROP EMPIRIQUE Abonné

Bandelette urinaire

La prise en charge des infections urinaires (IU) a fait l’objet de recommandations en 2008 publiées par l’Assaps, puis d’une actualisation... 2

A découvrir