Grève :Touraine amadoue les cliniques, mais exaspère les médecins libéraux

Grève :Touraine amadoue les cliniques, mais exaspère les médecins libéraux

30.12.2014
  • Grève :Touraine amadoue les cliniques, mais exaspère les médecins libéraux - 1

    Grève :Touraine amadoue les cliniques, mais exaspère les médecins libéraux

Après les urgentistes hospitaliers la semaine dernière, la ministre de la Santé a réussi à éteindre un autre foyer de mécontentement dans le monde médical : les cliniques privées ont en effet annoncé mardi qu’ellles levaient leur grève illimitée qui devait prendre effet à partir du 5 janvier. La Fédération de l’Hospitalisation Privée (FHP) qui les représente a obtenu l’intégration des services d’urgence du secteur dans le futur "service territorial de santé au public."

Mais cet accord in extremis n’a pas démobilisé les syndicats de médecins bien au contraire. Côté généralistes, MG France donne rendez-vous le 6 janvier pour une nouvelle journée de grève. Quant à l’UNOF, elle considère que la fermeture des cabinets s’achèvera, comme prévu le 1er janvier au matin, mais elle appelle les généralistes à poursuivre le mouvement par une grève de la télétransmission, "chaque fois que le montant de 23€, déconnecté de la valeur des actes, ne sera pas un obstacle aux soins". Le syndicat de Luc Duqesnel suggère donc aux médecins généralistes de commander à leur cpam "dès le 1er janvier 2015" des stocks de documents papier et ce "jusqu’à l’ouverture de négociations conventionnelles tarifaires".

La défection des cliniques semble avoir ulcéré les syndicats de médecins libéraux. A commerncer par ceux qui comptent dans leur rang des médecins de l’hospitalisation privée. La ministre "essaie de diviser" les spécialistes travaillant dans les cliniques et l'administration "en offrant à l'administration des gages de discussion, mais sur le dos de qui ?", tranche Eric Henry, président du syndicat des médecins libéraux (SML). "Les médecins ne sont pas la FHP, ils font partie de syndicats dont le SML", et "nous appelons à la grève" les 5 et 6 janvier, car "nous exigeons le retrait du projet de loi", a-t-il insisté. Même mot d'ordre du "Bloc" (chirurgiens obstétriciens), mécontents de ce compromis conclu "dans leur dos". La CSMF fustige, elle, la FHP qui "complote, dans le dos des médecins libéraux pour tenter de prendre le contrôle de la pratique médicale en établissement".

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les portraits de l'été Aviscène, la médecine à la vie comme à la scène

« Aviscène » est un interne boute-en-train. Étudiant en médecine à la vie, Youtubeur et comédien à la scène, Aviscène (il souhaite rester anonyme) est un hyperactif et cela s'entend dans son...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Un dépistage organisé… mais à deux vitesses

Photo lead

Lancé mi-mai, le programme de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus cible surtout les femmes qui échappent au dépistage.... Commenter

Zoom en vidéo [Vidéo] Selon la revue Science, des gènes s'activent après la mort

Gènes

Chez des souris et des poissons zèbres, des chercheurs ont étudié l'activité de plus de 1000 gènes qui sont actifs dans les 4 jours après... Commenter

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir