"SOS" rejoint à son tour la grève

"SOS" rejoint à son tour la grève

28.12.2014

SOS Médecins rejoint lundi le mouvement de grogne des médecins libéraux. SOS participera, de lundi 08H00 jusqu'à mercredi, au mouvement d'interruption d'activité des médecins libéraux, lancé jusqu'au 31 décembre. Mais toutes ses structures sont réquisitionnées pour faire face aux risques de pénurie et à l'afflux de patients aux urgences, a indiqué dimanche son président. D'ores et déjà, les réquisitions des quelque 1.000 médecins de l'association, qui ne couvraient que des périodes de nuit (20H00-08H00), ont été étendues, explique Dominique Ringard. "Les 64 structures sont réquisitionnées: certaines en journée et la nuit, d'autres que la nuit.

A Sens dans l'Yonne, SOS Médecins a été réquisitionné du 23 décembre au 6 janvier", dit-il."On est réquisitionnés à tour de bras. Les urgences sont, malgré ce que dit la ministre Marisol Touraine, hyper débordées" comme "à Doullens (Somme) où elles ont doublé leur activité" et "sont en saturation", ou à Beauvais, où le SAMU "a failli exploser samedi midi", tandis que celui de l'Oise "était au bord du gouffre". "On croule sous les appels, par exemple à Amiens, le lendemain de Noël on a eu 570 appels, on a vu 400 patients", assure le président de SOS Médecins.

Comme les médecins libéraux, l'association est opposée à la généralisation du tiers payant et fustige un projet de texte qui "aggrave encore" les choses" en renforçant les "pouvoirs déjà énormes" accordés aux directeurs des agences régionales de santé.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 4 Commentaires
 
MARC M Médecin ou Interne 29.12.2014 à 11h18

Si j'ai bien compris le raisonnement ... s'il en existe un ... de nos très indispensables et incontournables politiques, les médecins sont des parasites de la société, tout juste bons à creuser les Lire la suite

Répondre
 
christian g Médecin ou Interne 29.12.2014 à 09h11

pas de patientelle, donc exit une bonne partie de l'administratif (courriers exponentiels etc etc), aucune action préventive chronophage, font ce qu'ils veulent ou ils veulent, aucun cahier des Lire la suite

Répondre
 
Danielle A Médecin ou Interne 29.12.2014 à 08h21

Les médecins d'SOS sont libéraux. Ils ne sont pas salariés que je sache. Alors pourquoi ce distinguo entre libéraux et SOS ?

Répondre
 
christian g Médecin ou Interne 29.12.2014 à 07h46

rien de commun avec ces gens

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les centres de santé ne veulent pas tomber sous la coupe des cliniques privées

Pour les centres de santé, la rentrée n'amène pas de répit. Alors que les responsables du secteur ont bataillé au printemps dernier pour éviter que la création de nouvelles structures ne soient...4

Les femmes boudent la pilule... mais pas la contraception

Contraception

Même si en 2016, la pilule reste la méthode contraceptive la plus utilisée (36,5%), son utilisation a diminué, avec une baisse de 3,1... 1

Les changements au travail, mauvais pour la santé des salariés

.

Les changements au travail peuvent avoir un impact sur la santé mentale des salariés, selon une étude du ministère du Travail publiée... 1

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir