La grève sur un rythme de croisière, les syndicats songent déjà à l’après 31 décembre

La grève sur un rythme de croisière, les syndicats songent déjà à l’après 31 décembre

26.12.2014
  • La grève sur un rythme de croisière, les syndicats songent déjà à l’après 31 décembre - 1

Les libéraux entament leur troisième (ou quatrième, selon les mots d’ordre) jour de grève, déterminés plus que jamais à poursuivre leur mouvement. Et si besoin au-delà du 31 décembre. C’est ce qu’a indiqué Jean-Paul Hamon, président de la FMF, ce matin. Il voit la poursuite de l’action des médecins, au-delà du 31 décembre, comme une obligation, « on sait que ça va être obligé de durer », les libéraux se trouvant « en face d’un ministère qui est particulièrement sourd ». Selon lui, le gouvernement « prétend vouloir renégocier ». A ses yeux, une prétention seulement, étant donné que les dernières négociations ont, d’après lui, été l’occasion pour le Ministère de « ressortir le même texte qu’au mois de juillet, sans modification d’une virgule ». De son côté, l'Union française pour une médecine libre (UFML) a aussi appelé dans un communiqué à la poursuite du mouvement "devant la fermeté hostile et méprisante du Ministère".

Des actions pour le début de l’année ? C’est également ce que prévoit l’UNOF. Luc Duquesnel assure en effet que certaines sont prévues pour janvier 2015. Mais en attendant, le leader de l’UNOF rappelle tout de même que « le mouvement de grève de permanence des soins et de fermeture des cabinets s’arrête le 1er janvier, à 8 heures du matin ». Pour l’heure, évaluant le suivi du mot d’ordre en cette fin de semaine, il soutient que "c’est encore beaucoup plus important que mercredi", certains médecins ayant procédé à quelques consultations le 24 au matin. Il en veut pour preuve "les réquisitions qui vont tomber aujourd’hui", notamment dans sa région des Pays-de-Loire.

En attendant la reprise du dialogue avec les autorités, la CSMF affirme que des moyens financiers existent. Et exige qu’ils soient affectés à la médecine libérale, rebondissant sur la révélation de cette fin d’année, évoquée dans Les Echos. Selon un rapport de l’IGF (inspection générale des finances) et de l’IGAS (inspection générale des affaires sociales), une réforme de la gestion de l’assurance maladie permettrait de réaliser près de 2 milliards d’euros d’économies annuels (via la poursuite de la dématérialisation ou des fusions de caisses, notamment). Une manne que la CSMF verrait bien destiner à « moderniser la médecine libérale de ville et la revaloriser ».

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 4 Commentaires
 
dominique b Médecin ou Interne 27.12.2014 à 11h18

Et le silence assourdissant de l'opposition sur le mouvement de grève, eux autrefois si prompts à faire semblant de nous soutenir ? Ça veut dire, sans nul doute, qu'ils cautionnent la loi santé!

Répondre
 
Jean P La rédaction du Généraliste 27.12.2014 à 19h15

En début de semaine, il y a eu quelques réactions au mouvement émanant de personnalités de l'opposition... et de la majorité, relatées dans l'article mis en ligne le 22 décembre sur notre site, Lire la suite

Répondre
 
JEROME M Médecin ou Interne 27.12.2014 à 06h58

Pourquoi je demande le retrait de la loi "On ne peut pas demander , le retrait de la loi", "elle ne retirera jamais son texte", "il faut être réaliste", " vous finirez par négocier à la fin" etc etc. Lire la suite

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 27.12.2014 à 00h18

Pourquoi le 01/01 à 8h ? Moi j'avais compris le 01 au soir voire le 2 au matin ?

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

ECN : 94% des postes en médecine générale pourvus, l’Ile-de-France boudée

Désormais organisé en plusieurs étapes et de façon virtuelle, l’amphi de garnison des ECNi est arrivé à son terme aujourd’hui. Tous les futurs internes ont donc choisi leur discipline et leur lieu...2

Pilules C3G et C4G : la justice classe l'affaire

.

Le parquet de Paris a classé l'enquête ouverte fin 2012 sur les pilules C3G et C4G accusées de favoriser des thromboses veineuses. Au terme... Commenter

Alzheimer : deux tiers des Français ne sauraient pas qui consulter

.

Alzheimer arrive en deuxième position des maladies qui font le plus peur aux Français (20% des réponses), derrière le cancer (38%) et à... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir