C'est arrivé le 23 décembre 1860 - von Zenker décrit la trichinose

C'est arrivé le 23 décembre 1860von Zenker décrit la trichinose

23.12.2014
  • C'est arrivé le 23 décembre 1860 - von Zenker décrit la trichinose-1

    von Zenker décrit la trichinose

Friedrich Albert von Zenker est né à Dresde le 13 mars 1825. Entre 1843 et 1849, le futur anatomo-pathologiste étudia la médecine à Heidelberg et à Leipzig où il obtient son doctorat en 1851. Dans la foulée, Zenker se rendit à Vienne pour se perfectionner en pathologie générale. La même année, il obtint le poste de prosecteur à l'hôpital municipal de Dresde, où il a enseigné à titre de Dozent (enseignant non rémunéré) de 1853 à 1855, puis à titre de professeur de pathologie générale et d'anatomie pathologique à l'Académie médico-chirurgicale de cette ville. Il conserva ce poste jusqu'en 1863, quand il prit la chaire à Erlangen, menant de pair avec succès ses fonctions de professeur et de chercheur pendant plus de 30 ans.

Le 23 décembre 1860, von Zenker fit la description definitive de la trichinose : il fit la démonstration de l'existence d'une maladie chez l'homme par passage de l'intestin aux muscles, de trichines (ver présent en Europe Centrale, en Amérique du Nord et en Inde). Après l'avoir clairement différencié de la fièvre typhoÏde, il lui donna le nom de trchinose. Ce fut la première maladie générale décrite chez l'homme dont la cause est un microparasite (la trichine). Le résultat de ses recherches fut publié dans un article intitulé: "Ueber die Trichinenkrankheit des Menschen".

Friedrich Albert von Zenker

 

Première description de l’embolie pulmonaire graisseuse

En 1865, von Zenker réalisa aussi la première description de l'embolie pulmonaire graisseuse, puis, en 1868, il commença à publier le Deutsche Archiv für klinische Medizin, revue qu'il codirigea avec Hans Wilhelm Ziemssen, son collègue de l'Institut de Pathologie de Erlangen, jusqu'en 1897. C'est aussi avec Ziemssen qu'il publia le travail qui comprend la description du diverticule qui porte son nom: le diverticule de Zenker, diverticule de pulsion résultant de la protrusion de la muqueuse au travers de la paroi postérieure de la jonction pharyngo-œsophagienne, en amont du SSO (muscle cricopharyngien). Le médecin allemand donna aussi son nom à la Nécrose de Zenker (dégénération hyaline et nécrotique des muscles striés) et à la paralysie de Zenker (paresthésie et paralysie dans le territoire du nerf poplité externe).

Retraité en 1895, Zenker, qui avait reçu le prix Monthyon et la Croix de l'Ordre Bavarois en 1865, est mort le 13 juin 1898 lors d'un déplacement à Mecklenburg.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Levothyrox: une notice diffusée par la justice pour faciliter les plaintes

.

Une notice a été diffusée sur l'ensemble du territoire pour aider les patients, souffrant d'effets secondaires de la nouvelle formule du... Commenter

Inquiétude des acteurs de la santé au travail sur la disparition du CHSCT

.

Les CHSCT (comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) créés par les lois Auroux de 1982 qui portent l'empreinte de la... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir