Harmonie Mutuelle, MGEN : grandes manoeuvres vers la création d’une mutuelle géante

Harmonie Mutuelle, MGEN : grandes manoeuvres vers la création d’une mutuelle géante

21.12.2014
  • Harmonie Mutuelle, MGEN : grandes manoeuvres vers la création d’une mutuelle géante - 1

Les deux plus grandes institutions de la Mutualité, la MGEN (Mutuelle de l'Education Nationale) et Harmonie mutuelle, représentant au total 8,2 millions d'assurés, fusionneront-elles demain pour former un gigantesque "groupe mutualiste" ? Le Figaro cite samedi une lettre du président d'Harmonie mutuelle, Joseph Deniaud, aux élus de son groupe, qui évoque un projet de "rapprochement stratégique". Toutefois, est-il précisé dans cette lettre du 18 décembre, que "ce sont naturellement les délégués des mutualistes qui auront le dernier mot et la responsabilité de décider, le moment venu, en assemblée générale", de ce mouvement stratégique.

Le projet sera officiellement annoncé par les deux groupes début janvier. La MGEN qui compte 3,7 millions d'assurés, est fortement ancrée dans la fonction publique et a longtemps été l’acteur le plus important du secteur. Harmonie mutuelle, 4,5 millions de personnes protégées et 4.600 collaborateurs, est le grand spécialiste, au sein du monde mutualiste, du secteur privé. Le groupe, créé en 2012 est lui-même issue d'une fusion de cinq mutuelles interprofessionnelles.

Dans son courrier, Joseph Deniaud explique ce rapprochement du fait que "les complémentaires vont devoir concilier des coûts de santé de plus en plus élevés, une banalisation de l'offre de plus en plus décalée par rapport aux moyens financiers et aux aspirations de la population, et des marges de manoeuvre économiques et réglementaires soumises à des contraintes sans cesses plus strictes". Selon ce responsable du secteur mutualiste, Harmonie mutuelle et MGEN ont l'ambition de devenir "un acteur global de santé, agissant sur le système de santé lui-même et pas seulement sur son financement".

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 4 Commentaires
 
Marie B Presse/média 22.12.2014 à 11h08

test commentaire

Répondre
 
Robert d Médecin ou Interne 22.12.2014 à 00h25

C'est la "Gauche" qui détruit la Sécu mise en place en 1945 par le Général de Gaulle. Il faut le dire, les Mutuelles font vivre beaucoup de personnel politique recyclé après une défaite électorale. Lire la suite

Répondre
 
Jean Louis C Médecin ou Interne 21.12.2014 à 19h41

Puis on diminuera la part de la Sécu et on augmentera la part de la mutuelle et les patients auront tout perdu! Continuant à voir leur prélèvement augmenté directement sur leur bulletin de salaire. Lire la suite

Répondre
 
Jean Louis C Médecin ou Interne 21.12.2014 à 19h26

Le scénario prévu se met en place doucement. Les mutuelles deviennent obligatoires pour tous les salariés et se regroupent. Les mutuelles vont prendre en charge tout le secteur libéral et la Sécu, Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les centres de santé ne veulent pas tomber sous la coupe des cliniques privées

Pour les centres de santé, la rentrée n'amène pas de répit. Alors que les responsables du secteur ont bataillé au printemps dernier pour éviter que la création de nouvelles structures ne soient...4

Les femmes boudent la pilule... mais pas la contraception

Contraception

Même si en 2016, la pilule reste la méthode contraceptive la plus utilisée (36,5%), son utilisation a diminué, avec une baisse de 3,1... 1

Les changements au travail, mauvais pour la santé des salariés

.

Les changements au travail peuvent avoir un impact sur la santé mentale des salariés, selon une étude du ministère du Travail publiée... 1

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir