Euthanasie - Malgré son acquittement, le Conseil d’Etat devrait maintenir la radiation de l’urgentiste de Bayonne

EuthanasieMalgré son acquittement, le Conseil d’Etat devrait maintenir la radiation de l’urgentiste de Bayonne

20.12.2014
  • Malgré son acquittement, le Conseil d’Etat devrait maintenir la radiation de l’urgentiste de Bayonne - 1

    Malgré son acquittement, le Conseil d’Etat devrait maintenir la radiation de l’urgentiste de Bayonne

Le Conseil d'Etat confirmera-t-il la sanction de radiation prise par l'Ordre des médecins contre le Dr Nicolas Bonnemaison, l’urgentiste de Bayonne ? C’est désormais probable, si la Haute Juridiction suit l’avis de son rapporteur et en dépit de son acquittement en juin dernier aux assises des Pyrénées-Atlantiques de l'accusation "d'empoisonnement" de sept patients. "Aujourd'hui, il vous revient de rappeler qu'en aucune circonstance et quelle que soit la difficulté de sa tâche, le médecin n'a le droit de tuer", a déclaré Rémi Keller, le rapporteur public, lors d'une audience publique. Tout en reconnaissant que l'urgentiste avait agi "par compassion", il a souligné qu'en "transgressant cet interdit fondamental, M. Bonnemaison s'est disqualifié pour l'exercice de la profession médicale" et qu'il convenait de "confirmer la sanction prononcée par la chambre dicisplinaire nationale" du Conseil de l'Ordre.

Dans son réquisitoire, le rapporteur a notamment souligné que la France avait "expressément" écarté l'euthanasie ou le suicice assisté qui sont "admis dans une poignée de petits Etats". Il a également estimé que l'urgentiste aurait pu soulager ses patients avec des sédatifs, comme la loi actuelle sur la fin de vie lui en donne le droit, au risque "d'abréger" leur vie. "Mais ce n'est pas un sédatif que vous avez employé: c'est un poison" a-t-il dit en s'adressant directement au Dr Bonnemaison

Acquitté par les assises des Pyrénées-Atlantiques le 25 juin dernier, le Dr Bonnemaison avait été formellement radié de l'Ordre le 1er juillet. La décision avait été prise le 15 avril par la Chambre disciplinaire de l'Ordre. Le parquet avait pour sa part fait appel de l'acquittement de l'urgentiste qui sera jugé en appel devant la cour d'assises à Angers à une date qui n'a pas encore été fixée.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Porte monnaie

Les maîtres de stage s'insurgent du « retard inacceptable » de leur rémunération

À quelques semaines de la rentrée universitaire, la colère grimpe chez les maîtres de stage des universités. Le Syndicat national des enseignants de médecine générale (SNEMG) soutenu par les...3

Un généraliste « légaliste » dépose une plainte pour empêcher Jérôme Cahuzac d'exercer

Jérôme Cahuzac

Le Dr Alain Choux enrage. Ce généraliste parisien ne supporte pas l'idée que le Dr Cahuzac, récemment condamné à quatre ans... 13

[VIDEO] Une commune vendéenne mise sur l'humour noir pour recruter des généralistes

.

« Plus de médecin, fini, terminées les salles d'attente bondées. La commune ne veut pas de médecin ». C'est en jouant l'ironie que la commun... Commenter

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir