Un lien entre risques cardiovaculaires et règles précoces ou tardives

Un lien entre risques cardiovaculaires et règles précoces ou tardives

16.12.2014
  • Un lien entre risques cardiovaculaires et règles précoces ou tardives - 1

    Un lien entre risques cardiovaculaires et règles précoces ou tardives

Les femmes qui ont leurs premières règles à dix ans ou moins, ou tardivement à 17 ans ou plus, auraient un risque accru de maladies cardiovasculaires et de complications liées à l'hypertension, selon une recherche parue lundi dans Circulation, publiée par l'American Heart Association. Après une décennie d’observations et d'analyse de données provenant de 1,3 million de femmes de 50 à 64 ans, celles ayant eu leur premier cycle menstruel à 13 ans avait le moins de risque d'avoir ces pathologies. Comparativement à ces femmes, le groupe de celles qui ont eu leurs premières règles à dix ans ou moins (4% de l’effectif), ou à 17 ans ou plus (1%), a connu 27% plus d'hospitalisations ou de décès dus à des maladies cardiovasculaires.

"L'ampleur de notre étude, l'étendue des âges et les maladies vasculaires examinées la rendent très informative", estime le Dr Dexter Canoy, épidémiologiste à l'université d'Oxford au Royaume-uni, principal auteur de cette recherche. "L'obésité infantile, répandue dans de nombreux pays industrialisés, est particulièrement liée à des règles précoces", relève-t-il. Selon lui, "des stratégies de santé publique contre l'obésité des enfants pourraient peut-être prévenir les premiers cycles menstruels précoces, ce qui pourrait réduire le risque cardio-vasculaire à long terme". Cependant, l'effet de l'âge des premières règles sur le risque de maladies cardiovasculaires est constant, que ces femmes soient minces, en surpoids ou obèses, qu'elles fument ou aient fumé ou quel que soit leur groupe socioéconomique.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Dr Oustric

Et si la future 4 e année de DES préparait l'installation ? le projet d'un généraliste contre les déserts

La désertification médicale est-elle une fatalité ? Même si la situation démographique est loin d'être réjouissante, le Pr Stéphane Oustric, nouveau président du Conseil départemental de Haute...4

NASH : beaucoup de molécules en développement mais les hépatologues restent prudents

stétose hépatique

Très peu connue il y a à peine 10 ans, la NASH (ou stéato-hépatite non alcoolique) bénéficiera-t-elle bientôt de traitements médicamenteux... Commenter

Protection solaire : les Français mal informés et très négligeants

Expo solaire

Il y a encore du boulot ! En termes d'information, d'importants progrès doivent être menés pour que les Français aient un avis plus juste... Commenter

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme : la mise à jour des vaccins courants est au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir