Cas suspect d’Ebola à La Réunion : les résultats d’analyse connus lundi

Cas suspect d’Ebola à La Réunion : les résultats d’analyse connus lundi

13.12.2014
  • Cas suspect d’Ebola à La Réunion : les résultats d’analyse connus lundi - 1

    Cas suspect d’Ebola à La Réunion : les résultats d’analyse connus lundi

Une femme de retour de Guinée a été hospitalisée vendredi à la Réunion dans le cadre du protocole pour Ebola. Vendredi, la patiente avait été prise en charge par le Smur. Revêtus d'une tenue étanche, les urgentistes étaient venus la chercher à son domicile dans le sud de la Réunion, avant de l'hospitaliser au CHU Félix Guyon de Bellepierre de Saint-Denis (photo), seul hôpital de l'île habilité pour la prise en charge de malades d'Ebola. Il s'agit du premier cas suspect de fièvre Ebola à La Réunion.

"Elle a été hospitalisée dans le cadre d'un protocole mis en place pour Ebola", a déclaré au cours d'une conférence de presse le préfet, Dominique Sorain. "La patiente a bien séjourné entre fin novembre et début décembre en Guinée", a précisé le préfet. "En l'état actuel, rien ne dit que la personne souffre d'Ebola. Et même si c'était le cas, la personne n'est pas contagieuse", a-t-il insisté. "Une personne ne devient contagieuse que lorsqu'il y a forte fièvre, des vomissements, des maux de gorge et des écoulements sanguins. La personne n'a pas manifesté ces symptômes cliniques", a-t-il expliqué. "La personne n'était pas contagieuse à Paris, elle n'était pas contagieuse au moment où elle a pris l'avion pour venir à La Réunion, pas plus qu'elle ne l'était avec ses enfants vendredi puisque la contamination ne se fait que par le biais des fluides corporels", a rassuré également le préfet.

Le préfet a refusé de donner des éléments d'identification de la patiente, se limitant à dire qu'elle travaille dans le milieu hospitalier. "C'est d'ailleurs pour cela qu'elle connaît bien le processus mis en place pour Ebola. Elle a elle-même prévenu les autorités sanitaires vendredi lorsqu'elle a ressenti une fièvre modérée allant de 37,5 à 38,5", a précisé le Dr François Chieze, directeur de la veille et de la sécurité sanitaire à l'Agence régionale de Santé océan Indien, présent au côté du préfet à la conférence de presse.

"Les résultats des analyses en cours à Lyon seront connus lundi dans la journée", a annoncé le préfet.

L'épidémie de fièvre hémorragique Ebola en Afrique de l'Ouest a fait 6.583 morts sur 18.188 personnes contaminées dans les trois pays les plus touchés (Liberia, Guinée et Sierra Leone), selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), daté du 10 décembre. Quinze autres morts ont été enregistrés dans trois pays (Mali, Etats-Unis, Nigeria).

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Baromètre Santé 2016 La confiance envers les vaccins reviendrait-elle ?

À la veille du débat parlementaire sur l’obligation vaccinale, Santé Publique France a fait les choses « en grand » en publiant un volumineux BEH sur la vaccination des jeunes enfants et en...Commenter

Pelloux réclame l'ouverture de centres de santé jusque tard le soir

.

"21 millions de passages aux urgences" ont été recensés en 2016, un chiffre "multiplié par deux en vingt ans". C'est Patrick Pelloux qui l'a... 22

[Vidéo] Un Livre Blanc souligne les lacunes dans la prise en charge de la douleur

Douleur

La Société Française d'Etude et de Traitement de la Douleur (SFETD) a présenté mardi 17 octobre le Livre blanc de la douleur 2017, alertant... 3

Sécurité alimentaire LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES DESTINÉS AUX SPORTIFS Abonné

Complements alimentaires

Une alimentation équilibrée, diversifiée et privilégiant les aliments de haute densité nutritionnelle suffit à satisfaire les besoins... 1

Recherche en Médecine Générale INFECTION URINAIRE : DIAGNOSTIC TROP EMPIRIQUE Abonné

Bandelette urinaire

La prise en charge des infections urinaires (IU) a fait l’objet de recommandations en 2008 publiées par l’Assaps, puis d’une actualisation... 2

A découvrir