Cas suspect d’Ebola à La Réunion : les résultats d’analyse connus lundi

Cas suspect d’Ebola à La Réunion : les résultats d’analyse connus lundi

13.12.2014
  • Cas suspect d’Ebola à La Réunion : les résultats d’analyse connus lundi - 1

    Cas suspect d’Ebola à La Réunion : les résultats d’analyse connus lundi

Une femme de retour de Guinée a été hospitalisée vendredi à la Réunion dans le cadre du protocole pour Ebola. Vendredi, la patiente avait été prise en charge par le Smur. Revêtus d'une tenue étanche, les urgentistes étaient venus la chercher à son domicile dans le sud de la Réunion, avant de l'hospitaliser au CHU Félix Guyon de Bellepierre de Saint-Denis (photo), seul hôpital de l'île habilité pour la prise en charge de malades d'Ebola. Il s'agit du premier cas suspect de fièvre Ebola à La Réunion.

"Elle a été hospitalisée dans le cadre d'un protocole mis en place pour Ebola", a déclaré au cours d'une conférence de presse le préfet, Dominique Sorain. "La patiente a bien séjourné entre fin novembre et début décembre en Guinée", a précisé le préfet. "En l'état actuel, rien ne dit que la personne souffre d'Ebola. Et même si c'était le cas, la personne n'est pas contagieuse", a-t-il insisté. "Une personne ne devient contagieuse que lorsqu'il y a forte fièvre, des vomissements, des maux de gorge et des écoulements sanguins. La personne n'a pas manifesté ces symptômes cliniques", a-t-il expliqué. "La personne n'était pas contagieuse à Paris, elle n'était pas contagieuse au moment où elle a pris l'avion pour venir à La Réunion, pas plus qu'elle ne l'était avec ses enfants vendredi puisque la contamination ne se fait que par le biais des fluides corporels", a rassuré également le préfet.

Le préfet a refusé de donner des éléments d'identification de la patiente, se limitant à dire qu'elle travaille dans le milieu hospitalier. "C'est d'ailleurs pour cela qu'elle connaît bien le processus mis en place pour Ebola. Elle a elle-même prévenu les autorités sanitaires vendredi lorsqu'elle a ressenti une fièvre modérée allant de 37,5 à 38,5", a précisé le Dr François Chieze, directeur de la veille et de la sécurité sanitaire à l'Agence régionale de Santé océan Indien, présent au côté du préfet à la conférence de presse.

"Les résultats des analyses en cours à Lyon seront connus lundi dans la journée", a annoncé le préfet.

L'épidémie de fièvre hémorragique Ebola en Afrique de l'Ouest a fait 6.583 morts sur 18.188 personnes contaminées dans les trois pays les plus touchés (Liberia, Guinée et Sierra Leone), selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), daté du 10 décembre. Quinze autres morts ont été enregistrés dans trois pays (Mali, Etats-Unis, Nigeria).

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Le Pr Grimaldi propose d'autoriser les étudiants recalés et « motivés » à s'installer cinq ans dans un désert

Au lendemain des annonces de suppression du numerus clausus et des épreuves classantes nationales informatisées (ECNi), le Pr André Grimaldi, professeur émérite en diabétologie au CHU de la Pitié,...9

Une interne bordelaise lance une websérie sur YouTube pour sensibiliser les étudiants au suicide

.

Pour sensibiliser les étudiants au sujet du suicide, Marine Quéroué, interne en santé publique à Bordeaux, a lancé le 10 septembre une... Commenter

Les généralistes toujours frileux sur la vaccination en pharmacie

vaccination

L’expérimentation pour la vaccination antigrippale en pharmacie va rentrer dans sa deuxième année. Les Hauts-de-France et l’Occitanie vont... 2

Pédagogie STRATÉGIES COGNITIVES ET ERREURS DIAGNOSTIQUES Abonné

Ampoule cassee

Comment les médecins font-ils pour poser des diagnostics et pourquoi se trompent-ils parfois ? Face à un patient, les praticiens génèrent... Commenter

Toxicologie  L’INTOXICATION AU PARACÉTAMOL Abonné

Paracetamol

Hautement hépatotoxique aux doses suprathérapeutiques, le paracétamol est à l’origine de l’une des intoxications les plus fréquentes.... Commenter

A découvrir