Qualité de l’air intérieur : une première évaluation de l’incidence des produits d’entretien

Qualité de l’air intérieur : une première évaluation de l’incidence des produits d’entretien

12.12.2014
  • Qualité de l’air intérieur : une première évaluation de l’incidence des produits d’entretien - 1

    Qualité de l’air intérieur : une première évaluation de l’incidence des produits d’entretien

Les produits d'entretien utilisés pour nettoyer les bureaux peuvent avoir un impact sur la qualité de l'air dans ces espaces, rapporte une étude rendue publique par l'Observatoire de la qualité de l'air intérieur. L'utilisation de produits d'entretiens émetteurs de composés organiques volatils du type alcools, terpènes, éthers de glycols et autres cétones est fréquente dans les bureaux, constate l'Observatoire.

Dans neuf immeubles, il a comparé deux espaces, pendant six semaines. Dans l'un, aucun changement de produit d'entretien n'a été opéré. Dans le second espace, le produit initial a été remplacé par "un produit de nettoyage du sol contenant très peu de composés organiques volatils et sans parfum"."Une diminution statistiquement significative des concentrations en aldéhydes", des irritants des voies respiratoires, a été constatée dans les espaces où le produit avait été changé. En revanche, le changement de produit n'a eu "aucune influence" sur les composés organiques volatils, le dioxyde d'azote, l'ozone, les particules fines et ultrafines, "ces substances ayant d'autres sources prépondérantes que le produit d'entretien", relève l'étude.

Ce projet visait à acquérir des connaissances sur la qualité de l'environnement intérieur, la santé et le confort dans les immeubles de bureaux neufs ou réhabilités depuis moins de dix ans. Il a montré que les concentrations de polluants "sont globalement faibles par rapport aux valeurs de référence" mais que la qualité de l'air "varie selon la saison", les concentrations de certaines substances, comme l'ozone, étant plus élevées en été. Par ailleurs, "les deux principales sources d'inconfort mises en évidence" par les réponses données à 7.441 questionnaires en ligne, "quel que soit le pays, sont le bruit généré par les occupants et l'air trop sec".

Source : Legeneraliste.fr

NOUS VOUS RECOMMANDONS

add

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Calculatrice

Le retard de paiement du forfait médecin traitant agace la profession

Les généralistes n'ont pas encore touché le Forfait médecin traitant (FMT) au titre du dernier trimestre 2017. Les médecins, qui devaient recevoir le paiement avant le 15 février, n'ont toujours...Commenter

À droite aussi, on veut en finir avec le tout paiement à l'acte

Valérie Pécresse

Valérie Pécresse bientôt aux commandes de l’ARS Île-de-France ? Dans le premier cahier de propositions de « Libres ! », mouvement politique... 4

Enquête : qu'attendez-vous de la recertification ?

recertification

Le gouvernement souhaite mettre en place une recertification périodique des compétences des médecins. Beaucoup d’incertitudes entourent... 9

ORL LE VERTIGE POSITIONNEL PAROXYSTIQUE BÉNIN Abonné

Vestibulométrie sous vidéonystagmographie (VNG)

Les vertiges paroxystiques positionnels bénins sont la première cause de vertiges, mais le médecin généraliste doit avant tout éliminer une... Commenter

Prescription METFORMINE ET RISQUE D’ACIDOSE LACTIQUE Abonné

Molecule de Metformine

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a récemment alerté sur le risque d’acidose lactique sous... Commenter

A découvrir