Génériques - « Non substituable » : l’offensive d’automne de la Sécu

Génériques« Non substituable » : l’offensive d’automne de la Sécu

12.12.2014

Après les coups de semonces au printemps, la chasse est ouverte sur la mention « NS » pour les médecins qui ne jouent pas le jeu des génériques. 500 confrères sont actuellement sommés de s’expliquer. Certains nous ont expliqué comment.

  • « Non substituable »  : l’offensive d’automne de la Sécu - 1

L’ancien directeur général de la Cnamts, Frédéric Van Roekeghem est un homme de parole. Après qu’il ait annoncé mi-mai sa volonté de sanctionner les praticiens qui feraient un usage trop généreux du

« non substituable » sur leurs ordonnances, l’Assurance Maladie initie des enquêtes visant certains praticiens. Selon ses calculs, le coût de l’usage abusif de la mention « NS » s’élève en moyenne à 110 millions d’euros par an. Une campagne nationale vise ainsi près de 500 praticiens –...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre préférence : 1 an au journal Le Généraliste
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

« Je ne demande pas aux médecins de travailler plus (...) mais il faut mieux organiser les soins sur les territoires», lance Buzyn

La ministre de la Santé a réaffirmé ce vendredi son intention de revoir l'organisation du système de santé pour prendre plus efficacement en charge la population. ...7

DPC : 30 000 généralistes se sont inscrits à une action indemnisée en 2017

DPC

Les généralistes ne sont pas beaucoup plus nombreux à se former mais ils se forment plus ! Tel est le bilan que l'on peut tirer en étudiant... Commenter

Antoine Durrleman, 6e chambre de la Cour des comptes « La médecine libérale doit être mieux présente sur le territoire »

Durrleman

Le président de la 6e chambre de la Cour des comptes assume les mesures coercitives du récent rapport qu’il a piloté sur l’avenir de... 1

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir