Les médecins salariés réclament davantage de centres de santé, mais ne feront pas grève à la fin de l’année

Les médecins salariés réclament davantage de centres de santé, mais ne feront pas grève à la fin de l’année

12.12.2014
  • Eric May

    Les médecins salariés réclament davantage de centres de santé, mais ne feront pas grève à la fin de l’année

Pour les médecins des centres de santé, c’est non pour la semaine de protestation de la fin de l’année ! "Nous ne ferons pas grève, car nous ne voulons pas entretenir l’illusion que le système doit durer jusqu’à l’agonie", explique Eric May (photo), chef de file de l’Union syndicale des médecins des centres de santé (USMCS). L’USMCS fait en effet un constat très différent des syndicats de libéraux : "le système est bien malade, et pour le dire tout net, il est déjà en phase terminale. Le lamentable échec des négociations conventionnelles libérales, qui menacent de faire sombrer avec elles l’accord national des centres de santé illustre la situation : nous sommes rendus au bout d’un cycle," estime le Dr May.

Dans ce contexte, l’USMCS aimerait que Marisol Touraine aille beaucoup plus loin dans la réforme. A ses yeux, le projet de loi de santé n’est pas mauvais, mais "il est insuffisant !" Et de réclamer que les pouvoirs publics profitent de l’occasion pour donner "l’indispensable élan, pour la création de plusieurs centaines de structures publiques d’exercice de la médecine de premier recours." La revendication fait écho à un récent ouvrage proposant de multiplier les centres de santé salariés dans l’hexagone. Avantages de la formule, selon l’UCMCS : "le travail est organisé en équipe pluriprofessionnelle, les médecins sont salariés, avec tous les avantages liés à ce statut (congés maternité, formation, etc.), le tiers payant intégral est systématique, les fonctions supports (informatique, tiers payant, facturation, gestion des ressources humaines, etc. ) sont déléguées aux personnes qualifiées."

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Congrès Isnar

En direct du Congrès de l'Isnar-IMG Agnès Buzyn rassure les internes sur la coercition, mais botte en touche sur les conditions de travail

Après un rendez-vous manqué l’année dernière à cause des intempéries, la ministre de la Santé était cette année bien présente physiquement au 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de...3

[VIDEO] Accès des salariés, indépendance des actions en Congrès, organisme pro-syndicats ... la directrice générale de l'ANDPC répond à vos questions - 2/2

[VIDEO] Accès des salariés, indépendance des actions en Congrès, organisme pro-syndicats ... la directrice générale de l'ANDPC répond à vos questions - 2/2-0

Les médecins ont encore un an pour répondre à leur obligation triennale de développement professionnel continu (DPC). Les généralistes... Commenter

Téléconsultation, télé-expertise : qu'est-ce que ça change ? Deux généralistes témoignent

Adrien Naegelen et Nicolas de Chanaud

À l'occasion d'un colloque sur la télémédecine en libéral, organisé par l'URPS Ile-de-France jeudi dernier, deux jeunes généralistes parisie... 2

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir