C’est arrivé le 11 décembre 1925 - Naissance de Paul Greengard

C’est arrivé le 11 décembre 1925Naissance de Paul Greengard

11.12.2014
  • Naissance de Paul Greengard - 1

    Naissance de Paul Greengard

Ce professeur en neurosciences à la Rockfeller University de New York s’est plus précisément attaché tout au long de sa carrière à la compréhension du mode d’action de diverses molécules chimiques – dont la dopamine – dans le système nerveux.

Ses travaux seront naturellement récompensés par le prix Nobel de médecine en l’an 2000. Cette année-là, les membres du Karolinska Institutet décidèrent d’honorer Arvid Carlsson, Paul Greengard et Eric Kandel pour leurs découvertes concernant « la transmission du signal dans le système nerveux ».

Le rôle de la dopamine sur le système nerveux

Paul Greengard, fut plus particulièrement récompensé pour avoir découvert comment la dopamine et une série d'autres médiateurs chimiques exercent leur action dans le système nerveux. Les médiateurs chimiques agissent d'abord sur un récepteur de la surface de la cellule, déclenchant une cascade de réactions qui affectent certaines «protéines clés», lesquelles, à leur tour, régulent différentes fonctions de la cellule. La forme et la fonction des protéines sont modifiées par l'addition de groupes phosphate (phosphorylation) ou leur suppression (déphosphorylation). Ces mécanismes permettent aux médiateurs chimiques de faire passer leurs messages entre les cellules nerveuses.

Arvid Carlsson (université de Göteborg) partagea le prix pour sa découverte concernant la fonction de la dopamine comme médiateur chimique dans le cerveau et sa grande signification pour le contrôle de la motricité. Les résultats de ses recherches ont permis par la suite de montrer que la maladie de Parkinson est due à un déficit en dopamine dans certaines parties du cerveau, et ont conduit à la mise au point d'un médicament efficace contre cette maladie, la L-dopa. Poursuivant ses travaux,

Quand à Eric Kandel, (Columbia university, New York) il a découvert comment l'efficacité des synapses peut se modifier, et les mécanismes moléculaires qui commandent ce processus. Utilisant pour modèle le cerveau d'un mollusque marin, il a montré que les modulations du fonctionnement des synapses sont essentielles pour l'apprentissage et la mémoire. La phosphorylation des protéines dans la synapse joue un rôle important pour l'apparition d'une forme de mémoire immédiate. La constitution d'une mémoire à long terme demande de plus une synthèse de protéines qui induisent entre autres des modifications dans la forme et le fonctionnement de la synapse.

Ainsi, les découvertes des trois hommes ont été déterminantes pour la compréhension des fonctions normales du cerveau et des conditions dans lesquelles des perturbations dans la transmission du signal peuvent induire des maladies neurologiques ou psychiques.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Test

Alzheimer, la HAS plaide pour un diagnostic précoce

Comme prévu par le plan maladie neurodégénérative 2014-2018, la HAS vient de publier un guide sur le parcours de soins de la maladie d’Alzheimer. Conçu en partenariat avec le Collège de la médecine...1

[Vidéo] Sur la télémédecine, la CNAM et le SML souhaitent accélérer, la FMF freine des quatre fers

Téléconsultation

La CNAM espérait signer l'avenant conventionnel numéro 6 sur la télémédecine avant l'été. Cette ambition est aujourd'hui fragilisée. Si le... Commenter

Recommandations 2018 aux voyageurs : recul de la prophylaxie anti-palustre et vigilance extrême sur le risque d’importation de BLSE

Reco voyageurs

Même si un touriste sur 2 sera victime d’une pathologie infectieuse durant son voyage, les infections ne représentent que 1 à 3% des décès,... Commenter

QUAND LE LYME CACHE LA FORÊT Abonné

Tique

Le mois de mai marque le début du pic d’activité des tiques dans l’environnement. Que sait-on d'elles ? Quelles maladies transmettent-elles... Commenter

Pneumologie LES FORTES DOSES DE CORTICOÏDES INHALÉS DANS L'ASTHME Abonné

Inhalation

Deux articles récemment publiés dans la même édition du NEJM sur les fortes doses de corticoïdes inhalés en prévention des exacerbations... Commenter

A découvrir