L’anesthésiste d’Orthez remise en liberté

L’anesthésiste d’Orthez remise en liberté

11.12.2014
  • L’anesthésiste d’Orthez remise en liberté - 1

    L’anesthésiste d’Orthez remise en liberté

Helga Wauters, l'anesthésiste belge de la maternité d’Orthez est libre après plus de deux mois de détention. La Cour d'appel de Pau a décidé jeudi de remettre en liberté sous contrôle judiciaire cette médecin qui était incarcéré après le décès d'une patiente dont elle avait la charge à la maternité d'Orthez (Pyrénées-Atlantiques) (photo) fin septembre. Cette remise en liberté est assortie d'une obligation de résidence en France, d'une interdiction de sortie du territoire, de l'interdiction d'exercer la médecine, de l'obligation de fréquenter un centre de lutte contre l'alcoolisme ainsi que d'une caution de 50.000 euros.

Après avoir rejeté le 16 octobre une première demande de remise en liberté de Helga Wauters, 45 ans, mise en examen pour "homicide involontaire aggravé", la justice avaitpris une décision inverse la semaine dernière. La Cour d'appel se prononçait jeudi sur l'appel interjeté par le Parquet après cette deuxième décision.

Devant les enquêteurs, l'anesthésiste avait reconnu "avoir bu" le 26 septembre, soir où elle avait la charge d'une patiente de 28 ans souhaitant accoucher à Orthez, où elle venait d'être recrutée. Le Dr Wauters lui avait prodigué une péridurale avant de sortir boire "un verre de rosé" chez des amis. Mais l'accouchement s'était mal passé et une césarienne était devenue nécessaire. Rappelée, l'anesthésiste sentait l'alcool à son retour à l'hôpital. La situation avait viré au drame: au lieu de se servir du respirateur du bloc opératoire, l'anesthésiste avait utilisé un ballon manuel pour ventiler sa patiente, et avait intubé les voies digestives au lieu des voies respiratoires. En arrêt cardiaque, la patiente avait été transférée à l'hôpital de Pau où elle était décédée le 30 septembre. Son bébé est sain et sauf.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Congrès de l'Isnar-IMG à Tours Aides à l'installation : les cafouillages du contrat CESP entre manque d’accompagnement et défaut d’information

Le contrat d’engagement de service public (CESP) a été créé il y a neuf ans. l’Intersyndicale des internes en médecine générale (Isnar-IMG) et l’Anemf ont donc jugé le moment opportun pour en faire...Commenter

Anti-acides et thérapies anticancéreuses ne font pas bon ménage

Femme traitée par chimiothérapie

L’utilisation de médicaments anti-acide impacte de manière négative la survie de patients atteints de cancer et traités par pazopanib... Commenter

La moitié des internes en médecine générale dépasse le temps de travail réglementaire

.

À l’occasion du 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de médecine générale (Isnar-IMG) à Tours, l’organisation a présenté les résulta... 5

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir