Grève : MG France salue « l’ouverture manifeste » de Touraine, pour l’UNOF, rien de nouveau

Grève : MG France salue « l’ouverture manifeste » de Touraine, pour l’UNOF, rien de nouveau

11.12.2014
  • Grève : MG France salue « l’ouverture manifeste » de Touraine, pour l’UNOF, rien de nouveau - 1

    Grève : MG France salue « l’ouverture manifeste » de Touraine, pour l’UNOF, rien de nouveau

À mesure que la fin d’année approche, les signes de reprise du dialogue entre les syndicats et la Ministre sont de plus en plus tangibles. Et certaines positions semblent s’assouplir. À l’issue de sa rencontre avec Marisol Touraine ce jeudi 11 décembre, Claude Leicher a en tout cas salué « l’ouverture manifeste » de la Ministre sur la loi Santé. Sur l’infirmière clinicienne, la vaccination par les pharmaciens ou encore le service territorial de santé au public (STSP) la ministre semble prête à transiger, selon le président de MG France. « Il y a une ouverture sur la crainte exprimée de voir la santé ambulatoire administrée », explique-t-il. S’agissant du tiers payant, Claude Leicher affirme aussi que « Marisol Touraine a compris qu’il ne pourrait être ni complexe ni incertain », faute de quoi il se ferait sans les praticiens. Il explique, que, sans revenir sur le caractère obligatoire de la généralisation, la Ministre a accepté de revoir les aspects techniques du dispositif et remis en place un groupe de travail.

Au-delà de la loi santé, d’autres dossiers ont été abordés, avec des résultats mitigés. Aucune avancée, par exemple, du côté tarifaire. « Marisol Touraine considère que la ROSP (rémunération sur objectifs de santé publique) et la MPA (majoration pour personnes âgées) sont suffisantes », regrette celui qui appelle, depuis longtemps, à mettre fin à « la discrimination tarifaire » dont pâtissent, selon lui, les médecins généralistes. En matière de DPC, Claude Leicher a exprimé le souhait de voir un dispositif similaire à celui préexistant à la loi HPST intégrer la loi Santé. Quant aux négociations sur la coordination du travail en équipe, MG France a sollicité l’aide de la Ministre dans le règlement arbitral, actuellement en cours. Et obtenu une réponse favorable de sa part.

Prudent, Claude Leicher juge cette « ouverture, nécessaire mais pas suffisante, car il y a toujours des incertitudes quant aux résultats ». En attendant que la ministre joigne le geste à la parole, MG maintient donc son appel à se mobiliser à la fin du mois. Mais avec un bémol : le mot d’ordre vise désormais la fermeture des cabinets les seuls 23 décembre et 6 janvier. Claude Leicher assure toutefois que MG France apporte son « soutien à ceux qui souhaiteraient fermer entre les deux dates ».

Fermeté à la CSMF, en attendant l’AG extraordinaire de samedi

En fin d’après-midi jeudi, la CSMF a succédé à MG France dans le bureau de Marisol Touraine. La FMF de Jean-Paul Hamon ayant de son côté décliné l’invitation. L’analyse de Luc Duquesnel est nettement moins optimiste que celle du président de MG France : «On n’a rien entendu de nouveau par rapport à nos précédents contacts depuis six mois. Sauf peut-être sur la possibilité de pratiquer rapidement le tiers payant en PDS ambulatoire que nous réclamions. Et pour le reste, la loi est reportée en avril. Il y aura donc deux mois pour discuter au début de l’année.» Le président de l’UNOF estime en revanche que rien n’a bougé sur le tiers payant généralisé obligatoire ou sur la possibilité d’une négociation tarifaire. «Il est inenvisageable qu’il n’y ait pas une négociation tarifaire qui démarre sans tarder,» martèle-t-il, déterminé.

On l’aura compris : pour lui, pas question dans ces conditions de modifier le mot d’ordre de grève. Bien au contraire : «Le mouvement de fin d’année sera capital. La ministre attend de voir quel est l’état de la mobilisation. De cela dépendra la réécriture éventuelle de sa loi et l’ouverture de négociations tarifaires ou pas. Les médecins généralistes libéraux ont leur avenir entre leurs mains.» A l’issue de cette rencontre, un communiqué de la CSMF confirmait aussi qu’«à l’issue de ce rendez-vous ministériel, la CSMF n’a, à ce stade, obtenu aucune assurance ni avancée concrète, mais note une volonté nouvelle de discussion.» Jean-Paul Ortiz, son président, a convoqué une AG extraordinaire samedi 13 décembre.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ordonnance

1 476 comprimés d'anxiolytiques délivrés en 15 jours : un généraliste dénonce les failles des ordonnances sécurisées

Pour le Dr André Linka, généraliste à Istres, c’est l’ineptie de trop. Le médecin a envoyé en juin une lettre ouverte à Agnès Buzyn, au patron de l'Assurance-maladie Nicolas Revel, à l'Ordre des...8

Encéphalite à tiques : rupture de stock des vaccins pour enfants

encéphalite à tiques

L'unique vaccin pour prévenir les encéphalites à tiques chez l'enfant, recommandé pour certains voyages, est en rupture de stock jusqu'à... Commenter

Grippe : une couverture vaccinale d'environ 20% chez le personnel en Ehpad

Ehpad

En 2010, la mise en place d'un dispositif de surveillance spécifique de la grippe dans des établissements d'hébergement pour personnes... 1

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir