Justice : le Dr Jérôme Cahuzac fixé sur son sort dans trois mois

Justice : le Dr Jérôme Cahuzac fixé sur son sort dans trois mois

10.12.2014
  • Justice : le Dr Jérôme Cahuzac fixé sur son sort dans trois mois - 1

    Justice : le Dr Jérôme Cahuzac fixé sur son sort dans trois mois

L'enquête sur le compte caché à l'étranger du Dr Jérôme Cahuzac est terminée. L'ancien ministre du Budget se consolera en constatant qu’il n’est pas seul incriminé dans cette affaire et son épouse Patricia Cahuzac, elle aussi médecin, ainsi que les banquiers de Genève, François et Dominique Reyl, sont mis en examen dans ce dossier de fraude fiscale, tout comme le gestionnaire de fortune Hervé Dreyfus et un avocat d'affaires. Les juges financiers Renaud van Ruymbeke et Roger Le Loire ont signifié la fin de leur enquête le 1er décembre. Après leurs observations et le réquisitoire du parquet attendus dans un délai de trois mois, ils décideront d’un éventuel renvoi en correctionnelle.

Lors de ses aveux, le 2 avril 2013 après des mois de dénégations, Jérôme Cahuzac avait reconnu avoir placé quelque 685.000 euros sur un compte, ouvert en Suisse en 1992 puis déplacé à l'automne 2009 à Singapour. Une somme qu'il avait rapatriée ensuite. Selon son avocat, ces sommes non déclarées étaient essentiellement le fruit de son activité de chirurgien et accessoirement de son travail de consultant pour l'industrie pharmaceutique. Il a en effet créé en 1993 une société de consultant, Cahuzac Conseil, après avoir été conseiller technique chargé du médicament au ministère de la Santé de 1988 à 1991.

Jérôme Cahuzac, ex-poids lourd du gouvernement a depuis été exclu du Parti socialiste et a démissionné de l'Assemblée nationale. Durant l'enquête, Patricia Cahuzac, séparée de son époux, a pour sa part avoué l'existence d'un compte bancaire sur l'Ile de Man, doté de sommes destinées à des investissements immobiliers au Royaume-Uni, ainsi que d'un compte en Suisse, distinct de celui ouvert en 1992 par son mari. Médecin spécialiste de la greffe des cheveux, Patricia Cahuzac a récupéré la clinique d'implants capillaires que son mari avait fondée.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Congrès de l'Isnar-IMG à Tours Aides à l'installation : les cafouillages du contrat CESP entre manque d’accompagnement et défaut d’information

Le contrat d’engagement de service public (CESP) a été créé il y a neuf ans. l’Intersyndicale des internes en médecine générale (Isnar-IMG) et l’Anemf ont donc jugé le moment opportun pour en faire...Commenter

Anti-acides et thérapies anticancéreuses ne font pas bon ménage

Femme traitée par chimiothérapie

L’utilisation de médicaments anti-acide impacte de manière négative la survie de patients atteints de cancer et traités par pazopanib... Commenter

La moitié des internes en médecine générale dépasse le temps de travail réglementaire

.

À l’occasion du 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de médecine générale (Isnar-IMG) à Tours, l’organisation a présenté les résulta... 5

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir