La Ligue des Droits de l’homme s’inquiète de la santé des détenus calédoniens

La Ligue des Droits de l’homme s’inquiète de la santé des détenus calédoniens

09.12.2014
  • La Ligue des Droits de l’homme s’inquiète de la santé des détenus calédoniens - 1

    La Ligue des Droits de l’homme s’inquiète de la santé des détenus calédoniens

Les 450 détenus de la prison du Camp Est à Nouméa ne sont pas soignés convenablement. C’est ce qu’affirme la Ligue des droits de l'homme de Nouvelle-Calédonie (LDH-NC) qui affirme qu’ainsi, les 24 et 25 novembre, faute d'infirmier présent, les traitements médicamenteux n'ont pu être dispensés. "Actuellement, leur accès aux soins est remis en question par une réduction drastique des moyens humains alloués à une équipe soignante déjà largement sous-dotée", estime la LDH-NC. Selon elle, alors que le nombre de détenus est croissant, "les moyens en personnel médical ne suivent pas" à cause "d'une dette importante contractée par l'Etat à l'encontre des structures hospitalières publiques territoriales, qui assurent les soins en détention", ce que dément la Mission des services pénitentiaires de l'Outre-mer.

La Ligue des droits de l’Homme déplore en outre que lorsqu'un Calédonien est incarcéré, lui et ses ayants-droits perdent "instantanément" leur couverture sociale, contrairement à la France métropolitaine. "La santé est une compétence de la Nouvelle-Calédonie, mais tout se passe comme si cette dernière s'arrêtait aux portes de la prison", dénonce-t-elle.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les centres de santé ne veulent pas tomber sous la coupe des cliniques privées

Pour les centres de santé, la rentrée n'amène pas de répit. Alors que les responsables du secteur ont bataillé au printemps dernier pour éviter que la création de nouvelles structures ne soient...4

Les femmes boudent la pilule... mais pas la contraception

Contraception

Même si en 2016, la pilule reste la méthode contraceptive la plus utilisée (36,5%), son utilisation a diminué, avec une baisse de 3,1... 1

Les changements au travail, mauvais pour la santé des salariés

.

Les changements au travail peuvent avoir un impact sur la santé mentale des salariés, selon une étude du ministère du Travail publiée... 1

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir