C’est arrivé le 5 décembre 1916 - Naissance de Hillary Koprowski

C’est arrivé le 5 décembre 1916Naissance de Hillary Koprowski

05.12.2014
  • C’est arrivé le 5 décembre 1916 - Naissance de Hillary Koprowski-1

    Naissance de Hillary Koprowski

Le virologue et immunologue polonais a mis au point le premier vaccin contre la poliomyélite vivant efficace par voie orale. Né à Varsovie, Koprowski obtint son doctorat de médecine en 1939 dans la capitale polonaise avant de devoir fuir précipitamment le pays à l’arrivée des Allemands en raison de ses origines juives.

Après un séjour au Brésil, il se fixa aux États-Unis où au début des années 1950 la lutte était acharnée entre les chercheurs pour trouver un remède contre la poliomyélite qui faisait alors des ravages chez les enfants. Le combat fut alors acharné entre Jonas Salk, Albert Sabin et Hilary Koprowski pour être le premier à mettre au point un vaccin contre ce fléau.

En février 1950, Hilary Koprowski fut le premier à tester son prototype de vaccin oral sur un enfant américain de Letchworth village. Ses travaux avaient porté sur les virus atténués, plus efficaces que les virus inactivés car ils fournissent une immunité plus longue et pénètrent directement dans le système digestif. De plus, la vaccination se fait par voie orale tandis que la vaccination contre la polio par le virus inactivé de Jonas Salk nécessite une injection et donc des moyens plus importants. Suite à ce premier succès, une course de vitesse s'engagea avec Albert Sabin pour l'obtention de souches atténuées. Koprowski fournit des échantillons de ses virus atténués à Sabin sans rien obtenir de ce dernier, ce qui fut la cause de bisbilles entre les deux hommes, d'autant plus que le vaccin sera finalement connu comme le « vaccin Sabin ».

Hillary Koprowski en 2007

Au début des années 1990, des théories négationnistes niant les origines virales du sida se multiplièrent et le vaccin anti-polio oral de Hilary Koprowski fut accusé d’être à l’origine du passage de la maladie du chimpanzé à l’homme. Le journaliste Edward Hooper prétendit ainsi  en 1999 que l’introduction du VIH chez l'homme était due à un vaccin antipoliomyélique oral, administré par le Dr Hilary Koprowski entre 1957 et 1960 aux populations  de l’ex-Congo Belge, aujourd’hui République démocratique du Congo. Hooper fit le lien entre le laboratoire de Stanleyville au Congo sur le camp Lindi – un camp d’élevage de chimpanzés installé à proximité – et la recherche que menait parallèlement Hillary Koprowski sur l’hépatite et la polio. Pour Hooper, ilétait dès lors évident que les vaccins de Koporowski avaient été réalisés « à l’aide de cellules de chimpanzés contaminées par le virus du sida du singe ».

Pour tenter de mettre fin au débat, une rencontre fut organisée entre Edward Hooper et Hillary Koprowski, En septembre 2000, à la Royal Society de Londres, à l'occasion de la première conférence sur les origines du sida et le chercheur américano-polonais n'eut aucune peine à réfuter les arguments du journaliste. Trois plus tard, en 2004, la polémique fut close avec un article de Michael Worobey paru dans « Nature » intitulé « Contaminated poliovaccine theory refuted » (la théorie du vaccin polio contaminé réfuté). Trois arguments suffirent à Worobey pour  jeter le discrédit sur les thèses fumeuses d'Edward Hooper :
- la divergence génétique importante entre le VIH1 présent dans les populations locales vaccinées et le SIVcpz trouvés chez les chimpanzés ;
- les études d’horloge moléculaire qui démontrent que le VIH1 était localement présent dans la région Kisangani de RDC plus de trente ans avant les expériences de vaccination contre la polio par Hillary Koprowski ;
- Enfin, l’absence de traces ADN du SIVcpz dans les préparations vaccinales conservées.

Hilary Koprowski, qui fut également un  musicien renommé, diplômé de l'Académie de musique Fryderyk Chopin de Varsovie et de l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia à Rome, est mort en 2013 à l’âge de 96 ans.

 

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Levothyrox: une notice diffusée par la justice pour faciliter les plaintes

.

Une notice a été diffusée sur l'ensemble du territoire pour aider les patients, souffrant d'effets secondaires de la nouvelle formule du... 6

Inquiétude des acteurs de la santé au travail sur la disparition du CHSCT

.

Les CHSCT (comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) créés par les lois Auroux de 1982 qui portent l'empreinte de la... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... 1

A découvrir