Mort subite du nourrisson : encore des habitudes à changer chez les parents américains

Mort subite du nourrisson : encore des habitudes à changer chez les parents américains

01.12.2014
  • Mort subite du nourrisson : encore des habitudes à changer chez les parents américains - 1

    Mort subite du nourrisson : encore des habitudes à changer chez les parents américains

Près de 55% des nourrissons aux Etats-Unis sont placés dans des conditions pour dormir qui accroissent le risque de mort subite, conclut lundi une recherche des Instituts nationaux de la santé (NIH) et des Centres de contrôles et de prévention des maladies (CDC), publiée en ligne dans la revue Pediatrics. En 2012, l'American Academy of Pediatrics (AAP) avait émis des recommandations selon lesquelles les nouveaux-nés devaient être placés sur le dos pour dormir. Les auteurs de l’étude rappelent encore que les très jeunes enfants doivent en outre dormir seuls, sur un matelas ferme recouvert d'un drap housse bien ajusté, ajoutant que tout objet mou, jouet, couette ou couverture épaisse ne doit pas être laissé dans le berceau. De fait, ces pratiques ont nettement diminué depuis vingt ans en passant de 85,9% des nourrissons placés dans un environnement potentiellement dangereux pour dormir en 1993-1995, à 54,7% pour la période 2008-2010. Mais ce dernier chiffre reste trop élevé, insistent les auteurs.

"Les parents reçoivent beaucoup de mauvaises informations", relève Marian Dillinger, une chercheuse à l'Institut national de la santé infantile et du développement humain (NICHD), un des principaux auteur de ces travaux. "Des amis et parents leur offrent des couettes ou des couvertures en duvet pour le nouveau bébé et ils se sentent un peu obligés de les utiliser, ou alors ils voient dans des magazines des photos de nourrissons dormant avec des jouets ou autres objets potentiellement dangereux", note-t-elle.

De 2007 à 2010, la plupart des parents ayant répondu au questionnaire ont indiqué suivre les recommandations telles que placer le nourrisson sur le dos pour dormir, seul dans son lit ou son berceau. Mais l'utilisation d'une couverture, d'un duvet ou d'autres literies est restée à au moins 50% au cours de chacune de ces années, montrent les réponses à ce questionnaire.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Edouard Philippe

Pas d'impôts dans les déserts : Matignon songe à créer des zones franches réservées aux médecins 

La défiscalisation pour éviter la coercition ? Selon France Info, Édouard Philippe souhaite créer de nouvelles zones franches réservées aux médecins. En clair, un praticien s’installant dans l’une...12

Le boom des maîtres de stage ouvre la voie au DES de médecine générale en 4 ans, selon le CNGE

MSU

La forte augmentation du nombre de maîtres de stage universitaires – +13,7 % en un an – qui porte leur effectif à plus de 10 700 MSU, selon... 2

Il n'y a pas de « fichage » des « Gilets jaunes », assurent les autorités sanitaires

Gilets jaunes

L'Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) et l'Agence régionale de santé Île-de-France ont rejeté samedi des accusations de «... 3

Gériatrie LA FRAGILITÉ DES PERSONNES ÂGÉES ET SA DÉTECTION EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Consultation

La fragilité est un syndrome clinique qui concerne 10 % à 20 % des 65 ans et plus. Sa détection et la mise en place d'un plan de soins... 1

Parasitologie L'ASCARIDIOSE Abonné

L'ASCARIDIOSE

L’ascaridiose est la parasitose tropicale la plus fréquente. En Europe, la contamination est pauci-parasitaire, et souvent la clinique... Commenter

A découvrir