Mort subite du nourrisson : encore des habitudes à changer chez les parents américains

Mort subite du nourrisson : encore des habitudes à changer chez les parents américains

01.12.2014
  • Mort subite du nourrisson : encore des habitudes à changer chez les parents américains - 1

    Mort subite du nourrisson : encore des habitudes à changer chez les parents américains

Près de 55% des nourrissons aux Etats-Unis sont placés dans des conditions pour dormir qui accroissent le risque de mort subite, conclut lundi une recherche des Instituts nationaux de la santé (NIH) et des Centres de contrôles et de prévention des maladies (CDC), publiée en ligne dans la revue Pediatrics. En 2012, l'American Academy of Pediatrics (AAP) avait émis des recommandations selon lesquelles les nouveaux-nés devaient être placés sur le dos pour dormir. Les auteurs de l’étude rappelent encore que les très jeunes enfants doivent en outre dormir seuls, sur un matelas ferme recouvert d'un drap housse bien ajusté, ajoutant que tout objet mou, jouet, couette ou couverture épaisse ne doit pas être laissé dans le berceau. De fait, ces pratiques ont nettement diminué depuis vingt ans en passant de 85,9% des nourrissons placés dans un environnement potentiellement dangereux pour dormir en 1993-1995, à 54,7% pour la période 2008-2010. Mais ce dernier chiffre reste trop élevé, insistent les auteurs.

"Les parents reçoivent beaucoup de mauvaises informations", relève Marian Dillinger, une chercheuse à l'Institut national de la santé infantile et du développement humain (NICHD), un des principaux auteur de ces travaux. "Des amis et parents leur offrent des couettes ou des couvertures en duvet pour le nouveau bébé et ils se sentent un peu obligés de les utiliser, ou alors ils voient dans des magazines des photos de nourrissons dormant avec des jouets ou autres objets potentiellement dangereux", note-t-elle.

De 2007 à 2010, la plupart des parents ayant répondu au questionnaire ont indiqué suivre les recommandations telles que placer le nourrisson sur le dos pour dormir, seul dans son lit ou son berceau. Mais l'utilisation d'une couverture, d'un duvet ou d'autres literies est restée à au moins 50% au cours de chacune de ces années, montrent les réponses à ce questionnaire.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Agnès Buzyn et Thomas Mesnier

Consultations sans RDV, numéro unique, visite revalorisée : la recette d'un député pour désengorger les urgences

Que faire pour répondre à la demande de soins non programmés et désengorger les services d'urgence ? Le jeune député LREM de Charente Thomas Mesnier a rendu aujourd’hui son rapport sur le sujet à...11

Après un AIT, le risque d'accident cardio-vasculaire grave dure au moins 5 ans

AVC

Une étude épidémiologique observationnelle internationale de registre pilotée par l’équipe du Pr Pierre Amarenco (chef du service de... Commenter

Dans la Manche, le ton monte entre la CPAM et les syndicats de médecins qui boycottent les CPL

Eclair

Dans la Manche, le torchon brûle entre les syndicats de médecins libéraux et la caisse primaire d’Assurance maladie (CPAM). A la suite d'un... 1

Cardiologie connectée L'HTA "3.0" Abonné

Automesure

Si l'efficacité de l'automesure tensionnelle ne fait plus de doute pour le diagnostic d'HTA et son suivi, quels bénéfices apporte la... Commenter

ORL LA SINUSITE D'ORIGINE DENTAIRE Abonné

0

C'est l'analyse sémiologique fine d'une cacosmie nauséabonde d'une rhinorrhée unilatérale sans fièvre qui fait évoquer la rupture d'un... 1

A découvrir