Une section médecine générale créée au sein du Conseil National des Universités

Une section médecine générale créée au sein du Conseil National des Universités

30.11.2014
  • Une section médecine générale créée au sein du Conseil National des Universités - 1

    Une section médecine générale créée au sein du Conseil National des Universités

Petit à petit, la médecine générale est en train de rentrer dans le droit commun des spécialités universitaires. Sept ans après l’accession de la discipline au rang de spécialité et la nomination des premiers chefs de clinique généralistes et cinq ans après la désignation des premiers professeurs titulaires de médecine générale, Marisol Touraine et la secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur, Geneviève Fioraso, viennent d’annoncer que la discipline aurait bientôt une section propre au sein du Conseil national des universités (CNU).

L’annonce a été faite lors de la cloture du Congrès du CNGE (Collège national des généralistes Enseignants) à Lille vendredi, devant quelques 1500 congressistes par un membre du cabinet de Genviève Fioraso. C’était une vieille revendication des généralistes enseignants : "la médecine générale universitaire attendait d’être reconnue à l’instar des autres spécialités universitaires", rapelle le CNGE. La médecine générale, gérée par la section 53-1 du CNU (avec la gériatrie, la médecine interne et l’addictologie) était jusque-là la seule spécialité dont les nominations n’étaient pas décidées par les titulaires de leur propre discipline. "Cette reconnaissance était d’autant plus nécessaire qu’il s’agit de la spécialité médicale des soins primaires et du premier recours, spécifique et essentielle," commente Vincent Renard, président du CNGE.

Cette décision ouvre enfin la possibilité à la Médecine générale d’édicter ses propres critères d’excellence en termes de soins, d’enseignement et de recherche pour sélectionner ses pairs. Elle annonce la reconnaissance pleine et entière des professionnels de la discipline au même rang que tous les autres spécialistes.

Dans un communiqué commun, Marisol Touraine et Genevière Fioraso, justifient leur décision par la nécessité de « mieux affirmer le caractère stratégique de cette spécialité » et la présentent comme « une avancée historique dans la reconnaissance de la médecine générale comme spécialité d’excellence, au cœur des réseaux de prévention et de soins, au bénéfice de la santé publique et au plus près des besoins des patients. »

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 3 Commentaires
 
BRUNO L Médecin ou Interne 30.11.2014 à 19h46

Baratin de la part de MST

Répondre
 
bernard B Médecin ou Interne 30.11.2014 à 20h01

tu sais pas de quoi tu parles

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 01.12.2014 à 10h06

ideologie de borné

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Dossier congrès

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions Abonné

ouv

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la... Commenter

Stratégie nationale de santé Concertation Buzyn : les syndicats de médecins mi-satisfaits mi-inquiets... Abonné

.

La ministre a mis au point en début de semaine une Stratégie Nationale de Santé (SNS) en quatre points qui sera la feuille de route du... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir