En Russie, la réforme de la ministre de la Santé ne passe toujours pas auprès des médecins

En Russie, la réforme de la ministre de la Santé ne passe toujours pas auprès des médecins

30.11.2014
  • En Russie, la réforme de la ministre de la Santé ne passe toujours pas auprès des médecins - 1

    En Russie, la réforme de la ministre de la Santé ne passe toujours pas auprès des médecins

"Arrêtez de brader notre santé!" et "Ensemble pour une médecine digne de ce nom". Des milliers de médecins russes ont de nouveau manifesté dimanche au centre de Moscou -pour la deuxième fois en novembre- pour protester contre la réforme controversée poussée par Veronika Skvortsova (photo), la neurologue qui est ministre de la santé depuis 2012. Environ 4.000 personnes ont participé à la manifestation, selon la radio Echo de Moscou, alors que la police a fait état de 1.500 participants.

Des manifestations similaires se sont déroulées dimanche à Saint-Pétersbourg, la deuxième ville de Russie, et à Nijni Novgorod. L'essentiel de la réforme a été divulgué en octobre. Le ministère russe de la Santé russe affirme qu'elle permettra d'améliorer les soins médicaux grâce à une concentration de spécialistes de qualité dans des hôpitaux plus efficaces. La réforme prévoit également de doubler les salaires du personnel médical dont le niveau moyen national est très faible comparés à ceux de leurs homologues européens : 45.000 roubles pour un médecin (800 euros).

Mais le Fonds d'assurance obligatoire (OMS), chargé, selon la réforme, de financer les hôpitaux et leurs employés, devrait voir son budget se contracter de 15% d'ici à 2015, selon la presse russe. Selon le parti communiste russe qui soutient le mouvement de protestation, le projet prévoit la fermeture d'ici à la fin de l'année de 26 des 65 hôpitaux de la capitale, dont trois maternités et le licenciement d’environ 7.000 médecins à Moscou.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Congrès Isnar

En direct du Congrès de l'Isnar-IMG Agnès Buzyn rassure les internes sur la coercition, mais botte en touche sur les conditions de travail

Après un rendez-vous manqué l’année dernière à cause des intempéries, la ministre de la Santé était cette année bien présente physiquement au 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de...3

[VIDEO] Accès des salariés, indépendance des actions en Congrès, organisme pro-syndicats ... la directrice générale de l'ANDPC répond à vos questions - 2/2

[VIDEO] Accès des salariés, indépendance des actions en Congrès, organisme pro-syndicats ... la directrice générale de l'ANDPC répond à vos questions - 2/2-0

Les médecins ont encore un an pour répondre à leur obligation triennale de développement professionnel continu (DPC). Les généralistes... Commenter

Téléconsultation, télé-expertise : qu'est-ce que ça change ? Deux généralistes témoignent

Adrien Naegelen et Nicolas de Chanaud

À l'occasion d'un colloque sur la télémédecine en libéral, organisé par l'URPS Ile-de-France jeudi dernier, deux jeunes généralistes parisie... 2

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir