Indicateurs des hôpitaux : du mieux, sauf pour les courriers au médecin traitant

Indicateurs des hôpitaux : du mieux, sauf pour les courriers au médecin traitant

24.11.2014
  • Indicateurs des hôpitaux : du mieux, sauf pour les courriers au médecin traitant - 1

Ce lundi débute la 4ème édition de la semaine de la sécurité des patients (SSP). Pilotée par la DGOS, l’objectif est d’améliorer l’information et le dialogue avec les patients pour renforcer la sécurité des patients. La SSP est l’une des actions du programme national de sécurité des patients, mis en place en 2013, et dont le ministère de la santé et la HAS ont la charge.

Le lancement de la semaine de la sécurité du patient, est aussi l’occasion pour la HAS de faire le point sur les résultats annuels des indicateurs de qualité et de sécurité des soins (IQSS). Depuis 2009, les établissements de santé sont obligés de publier leurs résultats dans ce domaine. La HAS souligne notamment les bons résultats pour l’indicateur « tenue du dossier du patient », point important pour la coordination des soins, et dont l’objectif national de performance a été atteint dans quasiment tous les établissements. Des progrès sont en revanche encore à faire, pour l’indicateur « délai d’envoi du courrier de fin d’hospitalisation », autre élément clé de la coordination hôpital/ville. Le courrier qui doit normalement être remis le jour de la sortie au médecin traitent ou à la structure de transfert, ne remplit pas encore ses objectifs. Envoyé dans des délais trop longs, ou ne comportant pas les éléments minimaux indispensables, l’indicateur va être retravaillé pour aller dans le sens d’une meilleure coordination hôpital/ville, voulu notamment par le projet de loi de santé.

Du 24 au 28 novembre, la SSP est l’occasion de sensibiliser, notamment face aux drames survenus récemment. L’édition 2014 a pour thème la coordination des professionnels de santé pour la sécurité des patients en ville, à l’hôpital et en médico-social. Autour de ce grand thème, l’accent sera mis sur trois sous-thèmes, dont a sécurité de la prise en charge médicamenteuse, avec une attention portée sur la continuité de la prise en charge entre l’hôpital et la ville qui passe notamment par la transmission des informations. La communication se fera aussi sur l’accompagnement des traitements avec comme focus, l’exemple de la chimiothérapie par voie orale. Enfin la SSP va reprendre une des innovations de la prochaine loi de santé : la lettre de liaison. La SSP va rappeler à son tour que la lettre de liaison, adressée notamment au médecin traitant du patient, lors de son entrée à l’hôpital et lors de sa sortie, doit permettre une continuité dans le suivi. Au delà de la communication papier, flyers et autres affiches, la SSP s’organisera également autour de « cafés SSP » en région, de conférences débats ou de réunions territoriales.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 2 Commentaires
 
GILBERT L Médecin ou Interne 25.11.2014 à 07h28

Le minimum serait la transmission de l'ordonnance de sortie par Apicrypt le jour de la sortie du patient.

Répondre
 
Jean Louis C Médecin ou Interne 24.11.2014 à 21h34

ce jour je reçois du service de neurologie du CHU de Nantes, un courrier pour une hospitalisation du 15 juin! Et encore j'ai de la chance, il est arrivé par la messagerie Apicrypt et non pas par Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
vaccins

Vaccination et aluminium, un article du Parisien sème le doute

Bombe à retardement ou pétard mouillé ? Dans son édition d’aujourd’hui le Parisien dévoile les conclusions « d’un rapport sérieux et inédit bouclé en mars mais jamais rendu public » sur la toxicité...Commenter

Saône-et-Loire : top départ pour le premier Centre départemental de santé qui recrute 30 généralistes salariés

.

C'est une première en France. La Saône-et-Loire a présenté ce mercredi lors de son assemblée départmentale la création de son Centre... Commenter

30 minutes d'activité physique évite un décès sur 12 !

sport

Un article du Lancet venant de paraître, indique qu’un décès sur 12 pourrait être évité, avec 30 minutes d’activité physique pratiquée cinq... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir