Fin de vie : drame à l’hôpital Ambroise-Paré

Fin de vie : drame à l’hôpital Ambroise-Paré

24.11.2014
  • Fin de vie : drame à l’hôpital Ambroise-Paré-1

Après avoir tué d’une balle son épouse, un homme de 84 ans s’est donné la mort, hier matin, à l’hôpital Ambroise-Paré de Boulogne-Billancourt. Âgée de 82 ans, la femme était hospitalisée pour un cancer incurable. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’homme se serait introduit dans l’établissement avec une arme à feu, aurait tué sa femme, probablement dans son sommeil, avant de retourner l’arme contre lui. « Le personnel soignant a entendu vers 11 h 30 du bruit et a découvert...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 7 Commentaires
 
Philippe D Médecin ou Interne 17.02.2015 à 20h30

Ben voyons....!!

Répondre
 
CHRISTIAN R Médecin ou Interne 26.11.2014 à 16h04

Les médecins même les plus attentifs, même les plus proches de leurs patients ne peuvent en aucun cas être responsables de la misère humaine ni de tous les malheurs de la planète !!! Personnellement Lire la suite

Répondre
 
CHRISTIAN R Médecin ou Interne 26.11.2014 à 16h03

Les médecins, même les plus attentifs, même les plus proches de leurs patients ne peuvent en aucun cas être responsables de la misère humaine ni de tous les malheurs de la planète !!! Personnellement Lire la suite

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 26.11.2014 à 17h28

le suicide dont vous parlez , n'a rien à voir avec le cas présent , qui soulève la détresse de la fin de vie, lorsqu'il n'y a plus d'espoir , nous ne pouvons ètre des sauveurs....

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 26.11.2014 à 13h30

vous minimisez bcp trop ,c'est facile de ne pas se prononcer.

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 24.11.2014 à 20h52

non , pas un drame , une réalité de tous les jours, nous sommes tous responsables, de notre silence ,et de notre incurie......

Répondre
 
Anne-Claire M Médecin ou Interne 25.11.2014 à 08h17

Vous exagérez beaucoup, beaucoup !!!

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir