Le Sénat de droite vote un PLFSS de gauche... revu et corrigé

Le Sénat de droite vote un PLFSS de gauche... revu et corrigé

15.11.2014
  • Le Sénat de droite vote un PLFSS de gauche... revu et corrigé - 1

    Le Sénat de droite vote un PLFSS de gauche... revu et corrigé

C’est une première depuis 2012 ! Le nouveau Sénat de droite a adopté dans la nuit de vendredi à samedi le budget 2015 de la Sécu, une première depuis 2012. 181 sénateurs, UMP et centristes ont voté pour tandis qu'il y a eu 154 contre, soit l'ensemble de la gauche. Ce vote tient à première vue du paradoxe, puisque lors des deux précédents PLFSS de la législature, le Sénat avait rejeté le texte, en dépit d’une courte majorité de gauche. A croire que le gouvernement a plus à se méfier désormais des socialistes de l’Assemblée, plutôt turbulents...

En réalité, le travail de la Haute Assemblée n’arrange pas plus que ça le gouvernement. D’abord parce qu’elle a rayé d’un trait de plume la modulation prévue des allocations familiales. Ensuite parce qu’elle a prévu tout un train d’économies supplémentaires qui risque de la placer en porte à faux avec l’Assemblée nationale. L’affaire se réglera le 18 novembre, lors d'une commission mixte paritaire (CMP, 7 sénateurs, 7 députés) chargée de trouver une version commune aux deux chambres. Et, en cas de désaccord, c'est l'Assemblée qui aura le dernier mot.

Pour le rapporteur Jean-Marie Vanlerenberghe (UDI-UC), les mesures votées par le Sénat devraient économiser au moins un milliard d'euros supplémentaires. "Il y aurait 28 à 30% d'actes inutiles ou redondants", a souligné le sénateur du Nord :"Un médecin généraliste envoie un patient à un spécialiste et celui-ci à l'hôpital, et à chaque fois on va recommencer les prises de sang, les radiographies, toute la batterie d'examens", a-til poursuivi. Les urgences seraient également "moins encombrées si la médecine de garde était plus développée, avec un numéro d'appel à la disposition des patients", comme le 16 qui est disponible, a-t-il estimé. "On soignerait mieux les petits bobos, et plus vite, la Sécurité sociale ferait des économies". Le Sénat a par ailleurs approuvé la généralisation du tiers payant pour les bénéficiaires de l'Aide à la complémentaire santé à partir du 1er juillet 2015. Mais il a rejeté la suppression des franchises pour ces mêmes personnes.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
 - [VIDEO] Un maire généraliste veut forcer les remplaçants à s'installer, ils lui répondent-0

[VIDEO] Un maire généraliste veut forcer les remplaçants à s'installer, ils lui répondent

La santé n’est pas le sujet numéro 1 du Grand débat national, il est même absent des thèmes prioritaires pointés par Emmanuel Macron. Mais cela n’empêche pas les Français de vouloir évoquer le...2

400 généralistes tentés par l'exercice mixte pourraient rejoindre les hôpitaux de proximité dès 2019

Exercice mixte

Pour retrouver une offre de médecine générale dans les territoires qui en sont dépourvus, le gouvernement mise sur le recrutement de 400... Commenter

Au cinéma Plongée dans l'intime de l'univers hospitalier avec l'acteur Jérémie Renier

Ordre

« L’ordre des médecins », premier long-métrage de David Roux, raconte la vie d’un pneumologue à l’hôpital, soudainement perturbée quand sa m... Commenter

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 1

A découvrir