C'est arrivé le 11 novembre 1944 - Premier traitement chirurgical pour les " bébés bleus "

C'est arrivé le 11 novembre 1944 Premier traitement chirurgical pour les " bébés bleus "

11.11.2014
  • Premier traitement chirurgical pour les " bébés bleus " - 1

    Premier traitement chirurgical pour les " bébés bleus "

C'est en collaboration avec le technicien en chirurgie afro-américain Vivien Thomas et la cardiologue pédiatrique Helen Taussig qu'Alfred Blalock réalisa pour la première fois l'anastomose artère pulmonaire sous-clavière grâce à laquelle la défectuosité congénitale responsable du syndrome des " enfants bleus" put être corrigée, rendant ainsi normale la vie de ces bébés atteints de la tétralogie de Fallot.

L'idée d'opérer les enfants du syndrome des "enfants bleus" - malformation cardiaque congénitale appelée tétralogie de Fallot qui aboutit à une oxygénation insuffisante du sang - était venue à Helen Taussig en 1944 après qu'elle ait appris que trois ans plus tôt Alfred Blalock, qui venait d'obtenir le poste de chef de service de Chirurgie au Johns Hopkins Hospital, avait mis au point avec son assistant Vivien Thomas une technique de shunt permettant de court-circuiter la coarctation de l'aorte. Après s'être rencontrés, le chirurgien et la cardiologue mirent au point l'anastomose qui allait porter leur nom et qui permit par la suite de sauver la vie de milliers de nourrissons.

Travaux sur le choc hémorragique et traumatique

Alred Blalock fut aussi réputé pour ses travaux la nature et le traitement du choc hémorragique et traumatique. Formé à la Johns Hopkins Medical School, dont il sortit diplômé en 1922, avant de rejoindre l'université Vanderbilt à Nashville comme premier chef-résident en chirurgie, Alfred Blalock découvrit, en effet, après des expérimentations sur les chiens que le choc chirurgical est causé par une perte de sang et préconisa du coup l'utilisation de plasma ou de sang complet au début du choc. Grâce à ces travaux de nombreuses vies furent sauvées pendant la Seconde Guerre mondiale. On doit également à Blalock le perfectionnement de la chirurgie d'ablation du thymus dans le traitement de la myasthénie, une opération jusque là risquée en raison des complications fréquentes de l'anesthésie chez ces patients.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Dossier congrès

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions Abonné

ouv

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la... Commenter

Stratégie nationale de santé Agnès Buzyn joue la concertation Abonné

.

La ministre a mis au point en début de semaine une Stratégie Nationale de Santé (SNS) en quatre points qui sera la feuille de route du... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir