La Suède demande à Bruxelles d’interdire le cannabis synthétique

La Suède demande à Bruxelles d’interdire le cannabis synthétique

11.11.2014
  • La Suède demande à Bruxelles d’interdire le cannabis synthétique - 1

La Suède a annoncé lundi avoir demandé à l'Union européenne le droit d'interdire des substances contenues dans un cannabis synthétique vendu sous le nom de Spice, après deux cas apparents de surdoses mortelles.

Le cannabis synthétique, appelé Spice ou par d'autres noms (K2, Yucatan Fire, Moon Rocks, Bliss, etc.), contient le même principe actif que le cannabis naturel issu du chanvre, le tétrahydrocannabinol (THC). Mais il est considéré comme beaucoup plus nocif, et la concentration en psychotropes est impossible à contrôler pour l'acheteur. Plusieurs pays ont déjà tenté sans succès de mettre fin à son commerce en identifiant et interdisant la multitude de substances qui peuvent entrer dans sa composition. Le produit, le plus souvent acheté sur des sites internet étrangers par ses consommateurs, est censé ne pas être fumé, mais brûlé comme encens.

Le ministère des Affaires sanitaires et sociales suédois a indiqué dans un communiqué que le pays réclamait à Bruxelles le classement de ces produits comme stupéfiants. Il se fonde sur un avis de l'Autorité de santé publique, qui a identifié 24 cannabinoïdes et sept cathinones (substances issues du khat, un arbuste) comme substances dangereuses. Le gouvernement suédois va "réclamer une procédure accélérée. Celle-ci signifie que le temps de traitement par la Commission européenne est réduit de trois mois à dix jours", a ajouté le ministère.

Le nom du Spice revient presque chaque jour dans les médias suédois depuis qu'un jeune homme de 22 ans est décédé le 29 octobre à son domicile de Fagersta (centre), probablement de surdose. Vendredi, un jeune homme de 18 ans a été trouvé mort dans un appartement d'Alingsås (sud-ouest), sans doute de surdose.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 1 Commentaire
 
michel a Médecin ou Interne 11.11.2014 à 23h09

La Suède est fondée à se faire du souci puisque les décès consécutifs au tabac sont rares chez eux en raison de la très faible consommation de tabac fumé. Ces gens préfèrent le sucer. En revanche Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Dépakine: audience préliminaire au TGI de Paris

L'association de défense des victimes de la Dépakine et le laboratoire Sanofi ont aiguisé leurs arguments mercredi lors d'une audience au tribunal de grande instance de Paris, première étape de l...Commenter

Les MICI gagnent du terrain surtout dans les pays nouvellement industrialisés

Mici

Les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) sont des pathologies du 21ème siècle, indique clairement Le Lancet du 16... Commenter

Feu vert sur les vaccins obligatoires : en commission, les députés médecins montent au créneau

.

Ça devrait passer lors de l'examen du PLFSS dans l'hémicycle la semaine prochaine. Mais pas forcément comme une lettre à la poste… Les déput... 4

Sécurité alimentaire LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES DESTINÉS AUX SPORTIFS Abonné

Complements alimentaires

Une alimentation équilibrée, diversifiée et privilégiant les aliments de haute densité nutritionnelle suffit à satisfaire les besoins... 1

Recherche en Médecine Générale INFECTION URINAIRE : DIAGNOSTIC TROP EMPIRIQUE Abonné

Bandelette urinaire

La prise en charge des infections urinaires (IU) a fait l’objet de recommandations en 2008 publiées par l’Assaps, puis d’une actualisation... 2

A découvrir