Enquête de l’ARS, information judiciaire et autopsie après le décès d’un enfant opéré d’une appendicite à Metz

Enquête de l’ARS, information judiciaire et autopsie après le décès d’un enfant opéré d’une appendicite à Metz

08.11.2014
  • Enquête de l’ARS, information judiciaire et autopsie après le décès d’un enfant opéré d’une appendicite à Metz - 1

L'Agence régionale de santé (ARS) de Lorraine a indiqué samedi avoir diligenté une enquête médico-administrative pour éclaircir les circonstances du décès d'un enfant de 11 ans, des suites d'une opération de l'appendicite dans une clinique de Metz. Corentin, dont les obsèques ont eu lieu samedi, avait été admis le 31 octobre à la clinique Claude-Bernard de la ville pour une appendicite. Il y avait été opéré le lendemain, mais des complications lors de l'intervention ont conduit à son décès le dimanche 2 novembre au CHU de Nancy, où il avait été transféré. Cette affaire - qui intervient deux mois après le décès d’un enfant en Ile-de-France des suites d’une appendicite- provoque une forte émotion.

Dans un communiqué, la clinique Claude-Bernard de Metz a promis "toute la transparence sur les faits" et espère que l’enquête de l’ARS permettra "de faire la lumière sur ce dramatique événement" Cette enquête médico-administrative doit "identifier les circonstances et les causes" du décès survenu dimanche 2 novembre, a indiqué l'ARS. "Les expertises correspondantes sont en cours. Leurs résultats seront communiqués à la famille de cet enfant et tenus à disposition de l'autorité judiciaire", a-t-elle précisé dans un communiqué.

Une autopsie de l'enfant a eu lieu dans la semaine. Selon l’avocat de la famille, "le rapport d'autopsie n'est pas encore rédigé, mais a priori il semblerait qu'il confirme l'incompréhension des parents", qui travaillent tous deux dans le domaine médical, a ajouté Me Baerthelé. Cette autopsie indiquerait que l'aorte et le foie de la victime ont été touchés lors de l'opération, si l’on en croit Le Républicain Lorrain, qui a révélé l'affaire. "Les parents veulent comprendre comment en partant au bloc pour une intervention somme toute relativement banale d'appendicite, on finit par ne pas sortir du bloc, avec une aorte touchée et le foie aussi", a expliqué l’avocat de la famille.

De son côté, le parquet de Metz a ouvert une information judiciaire contre X vendredi après le dépôt d'une plainte pour homicide involontaire des parents de la victime. L'équipe médicale et la direction de l'établissement ont fait part samedi de leur "profond soutien" à la famille, dans un communiqué. L'établissement a précisé avoir mis à la disposition de la famille "les éléments du dossier médical". "Toutes les compétences médicales et paramédicales de l'Hôpital Clinique Claude Bernard ont été mobilisées en urgence le jour des faits", a-t-il ajouté. Mais "malgré tous les moyens mis en oeuvre, l'état de santé de Corentin a nécessité le transfert vers le CHU de Nancy", où il est décédé. "Nous apportons tout notre concours à l'enquête en cours et ferons toute la transparence sur les faits", a assuré le directeur de l'établissement, Cyril Dufourq.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 4 Commentaires
 
MARIE C Administratif 09.11.2014 à 09h38

J'ai une pensée pour cet enfant, ses parents, ...et aussi le praticien !

Répondre
 
michel a Médecin ou Interne 08.11.2014 à 22h34

Si les pilotes d'avion de lignes n'étaient pas plus surveillés que les médecins, nous aurions des cadavres dans nos jardins tous les matins DRMA 13700 ( sauf les MG, eux ils sont Lire la suite

Répondre
 
YANN D Médecin ou Interne 09.11.2014 à 09h21

c'est nul cette remarque!

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 09.11.2014 à 19h53

VOTRE SECOND DEGRE EST NUL ,ET JE NE COMPREND COMMENT LE COMITE DE SURVEILLANCE LES LAISSE PASSER,

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les centres de santé ne veulent pas tomber sous la coupe des cliniques privées

Pour les centres de santé, la rentrée n'amène pas de répit. Alors que les responsables du secteur ont bataillé au printemps dernier pour éviter que la création de nouvelles structures ne soient...4

Les femmes boudent la pilule... mais pas la contraception

Contraception

Même si en 2016, la pilule reste la méthode contraceptive la plus utilisée (36,5%), son utilisation a diminué, avec une baisse de 3,1... 1

Les changements au travail, mauvais pour la santé des salariés

.

Les changements au travail peuvent avoir un impact sur la santé mentale des salariés, selon une étude du ministère du Travail publiée... 1

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir