C’est arrivé le 7 novembre 1929 - Naissance d’Éric Kandel

C’est arrivé le 7 novembre 1929Naissance d’Éric Kandel

07.11.2014
  • C’est arrivé le 7 novembre 1929 - Naissance d’Éric Kandel-1

    Naissance d’Éric Kandel

Le neurobiologiste américain d’origine autrichienne a reçu conjointement avec Arvid Carlsson et Paul Greengard, le prix Nobel de physiologie ou médecine en 2000 pour ses travaux sur les bases moléculaires de la mémoire à court terme et de la mémoire à long terme Les travaux de Kandel sur l'aplysie ont montré qu'une stimulation répétée produisait des décharges constantes dans un neurone sensoriel. Ceci a permis de comprendre davantage les mécanismes fondamentaux de l'apprentissage.

De l’histoire à la médecine, via la psychanalyse

Éric Kandel est né le 7 novembre 1929 à Vienne. D’origine juive, il émigre en compagnie de son frère aîné, Lewis aux États-Unis en 1938 après l’annexion de l’Autriche par les Nazis. Ils seront rejoints par leurs parents quelques mois plus tard. Après des études secondaires à l’Erasmus Hall High Scholl de Brooklyn, Kandel intègre Harvard pour y suivre un cursus d’histoire européenne. Mais, sa rencontre avec Anna Kris, fille d'Ernst Kris et Marianne Rie, deux psychanalystes proches de Sigmund Freud, va bouleverser ses projets universitaires tant il se prend de passion pour les théories de Freud. Du coup, il s’inscrit en médecine avec la ferme intention de devenir psychiatre.

Eric Kandel en 2013

En dernière année de médecine, alors qu’il étudie à la faculté de médecine de l'université de New York, il s'intéresse aux aspects de recherche fondamentale et biologique de la pratique de la médecine. Après avoir obtenu son diplôme en 1956, Kandel va plus particulièrement se pencher sur la biologie du cerveau, se rapprochant pour cela d’Harry Grundfest, une des sommités de l’époque en neurologie, à la Columbia University.

L’Aplysia, une limace de mer idéale pour étudier les mécanismes d’apprentissage de base

Professeur associé à l'université de New York, de 1965 à 1974, Kandel enseigne ensuite à l'université Columbia où il dirige également le Centre de neurobiologie du comportement jusqu'en 1983.

Aplysia dactylomela, la limace de mer qui servit de sujet d'étude à Kandel

Ce sont ses recherches sur la limace de mer Apylsia qui vont permettre au neurobiologiste américain d’obtenir le prix Nobel. L’animal possède en effet une anatomie intéressante : 20 000 cellules nerveuses seulement (100 milliards de neurones chez un mammifère), regroupées en ganglions d’environ 2 000 cellules. Certaines cellules sont géantes, et bien identifiables même sans microscope, ce qui fait d’Aplysia un animal idéal à étudier. L’aplysie a également un réflexe protecteur, pour préserver ses branchies que Kandel va utiliser pour étudier les mécanismes d'apprentissage de base. Ces expérimentations, complétées par d’autres travaux sur la souris, établissent que la mémoire est centrée sur les synapses, les modifications des fonctions synaptiques étant responsables des différents types de mémoire. Éric Kandel montre qu'un faible stimulus entraîne des modifications chimiques dans les synapses et que ces modifications sont à l'origine de la mémoire à court terme, qui dure quelques minutes ou quelques heures. Des stimulus plus forts provoquent d'autres changements synaptiques, qui créent une forme de mémoire à long terme.

Éric Kandel a raconté dans un ouvrage paru en 2007 « À la recherche de la mémoire », publié en France par les éditions Odile Jacob, comment la biologie, la psychologie et les neurosciences ont convergé pour créer « la » science nouvelle de l’esprit, si puissante désormais. Il montre aussi comment cette fenêtre grande ouverte sur ce que sont la perception, la pensée, les émotions et la mémoire laisse espérer de vrais progrès dans le soin d’affections comme la schizophrénie, les troubles du vieillissement ou la dépression.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Martin Winckler

Dans « l'École des soignantes », Martin Winckler imagine un système de soins utopique

Dans « l’École des soignantes »*, le généraliste écrivain Martin Winckler décrit un hôpital utopique en 2039 mis en place par une communauté urbaine en France. Les femmes y sont majoritaires et les...3

L’ARS Ile-de-France lance le recrutement d’au moins 62 généralistes salariés

.

Cela faisait partie des mesures d’urgence du plan Ma Santé 2022, annoncée par Emmanuel Macron, le recrutement au niveau national de 400... 3

Le Bas-Rhin mise sur le 116 117 pour prendre en charge les soins non programmés en journée

.

L’URPS du Bas-Rhin, soutenue par l’ARS du Grand Est a lancé lundi dernier le dispositif “Un médecin 116 117” pour répondre à la demande de... Commenter

Ophtalmologie L'OPHTALMOLOGIE DE L’ENFANT EN SOINS PRIMAIRES Abonné

Ophtalmologie

En raison de délais de consultation souvent longs, l'ophtalmologie pédiatrique envahit les soins primaires. Il incombe aux médecins... 2

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir