C’est arrivé le 6 novembre 1861 - Naissance du Dr Naismith, inventeur du… basket-ball !

C’est arrivé le 6 novembre 1861Naissance du Dr Naismith, inventeur du… basket-ball !

06.11.2014
  • C’est arrivé le 6 novembre 1861 - Naissance du Dr Naismith, inventeur du… basket-ball !-1

    Naissance du Dr Naismith, inventeur du… basket-ball !

Saviez-vous que l’inventeur du basket-ball, deuxième sport d’équipe le plus pratiqué au monde, était un médecin canadien, James Naismith ? Originaire d’Almonte, dans l’Ontario, Naismith perdit ses parents, emportés par une épidémie de typhoïde, alors qu’il avait neuf ans. Après avoir commencé ses études à la High School d’Almonte, il dut interrompre ses études à seize ans, faute d’argent. Grâce à l’aide de son oncle, il put reprendre celles-ci quatre ans plus tard et obtenir ainsi un diplôme de bachelier es-arts. Fort de cette réussite, Naismith partit pour Montréal, ayant obtenu une bourse à l’université Mac Gill pour étudier la philosophie. Là, il prit goût aux activités sportives, notamment l’athlétisme, le rugby, le football et la gymnastique.

Première rencontre officielle de basket-ball le 21 décembre 1891

Son diplôme de philosophie en poche, Naismith qui voulait devenir Pasteur entra en 1887 au college presbytérien de théologie de Montréal tout en étant instructeur d’activités physiques à l’université Mac Gill. Bachelier en religion en 1890, il fut nommé la même année professeur d'éducation physique à l'International training School de Springfield (Massachusetts) qui formait alors les cadres de la Y.M.C.A. (Young Men's Christian Association). Alors qu’il cherchait à occuper ses étudiants de Springfield pendant les longs mois d'hiver qui rendaient impossible d’organiser des rencontres de football américain ou de base-ball en extérieur. Naismith eut l'idée de placer deux caisses de pêche en bois sur les rampes du gymnase, (à une hauteur très exacte de 10 pieds, soit 3,05 m) dans lesquelles il fallait faire pénétrer un ballon, pour marquer un but. Il proposa alors ce nouveau sport qui demandait autant d’adresse que de qualités physiques à ses étudiants qui furent immédiatement conquis et rapidement les règles essentielles pour rendre ce jeu praticable furent édictées. La première rencontre officielle de basket-ball se déroula le 21 décembre 1891 au Collège de Springfield, fondé sur les treize règles originelles. Les règles du jeu furent publiées en janvier 1892 dans le journal officiel du Springfield College, The Triangle, avant d’être légèrement modifiées l’année suivante.

James Naismith

 

Vocation tardive pour la médecine

En 1895, Naismith fut nommé directeur des activités physiques de l'Y.M.C.A de Denver dans le Colorado.

Puis la même année, saisi d’une vocation tardive, il commença des études de médecine à la Gross Medical School de l'Université de l'Ontario. Diplômé en 1898, le Canadien fut nommé professeur à l’université de médecine du Kansas en 1909 en devenant le directeur en 1919.

Ses activités médicales n’empêchèrent cependant pas Naismith de poursuivre sa carrière d’entraîneur de basket-ball, premier entraîneur de basket-ball des Jayhawks du Kansas, débutant le programme de basket-ball que l'université développera au fil des ans pour devenir l'un des meilleurs du pays.

Naismith (à droite), avec les joueurs de l'équipe de l'université du Kansas dont il était l'entraîneur

 

France-Estonie, la première rencontre de basket disputée aux Jeux Olympiques de 1936

En août 1936, juste avant les Jeux olympiques de Berlin, il fut nommé président honoraire de la Fédération internationale de basket-ball amateur. donnant le coup d'envoi de la première rencontre olympique de basket-ball (entre la France et l'Estonie) à Berlin.

Après s’être retiré de l’Université du Kansas en 1937 et en être nommé professeur émérite, Naismith mourut le 28 novembre 1939 d’une crise cardiaque. Son livre « Basket-ball, son origine, son développement » fut publié en 1941.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Plaque professionnelle vandalisée

Face à l'escalade de la violence contre les médecins, l'Ordre veut généraliser un système d'alerte

Ces dernières semaines, deux généralistes ont été les cibles d'agressions ultra-violentes. À Romainville (Seine-Saint-Denis), un confrère a été passé à tabac et s'est fait voler sa montre par un...3

Un médecin libéral sur dix cumule emploi et retraite, les généralistes moins adeptes que les autres spés

.

Face à la désertification médicale, les médecins prolongent leur activité au-delà de l'âge légal de la retraite. Une étude de la Direction... 1

L'ANSM dit oui au cannabis thérapeutique, le chemin vers sa légalisation encore long

.

Une première étape vers l'autorisation du cannabis thérapeutique vient d'être franchie en France. Le comité d'experts de l'Agence française... 1

Cardiologie LES ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS DANS LA PRATIQUE QUOTIDIENNE Abonné

.

Les anticoagulants oraux directs (AOD) sont de plus en plus prescrits en France et dans le monde entier. Leurs indications majeures sont la... Commenter

BPCO UNE "BRONCHITE" DU FUMEUR Abonné

Cigarette

Souvent jugées bénignes par le patient, les exacerbations aiguës de BPCO comportent un risque vital. Le généraliste se doit de les... Commenter

A découvrir