Un député UMP dénonce la dérive des crédits de l’Aide Médicale d’Etat

Un député UMP dénonce la dérive des crédits de l’Aide Médicale d’Etat

05.11.2014
  • Un député UMP dénonce la dérive des crédits de l’Aide Médicale d’Etat - 1

La discussion du budget de l’Etat a donné -comme chaque année- à Claude Goasguen, l’occasion d’enfourcher son cheval de bataille favori. Alors que les crédits de l'aide médicale d'Etat (AME) seront discutés jeudi matin dans l'hémicycle, le député UMP de Paris dénonce une sous-évaluation du budget prévu en 2015 pour ce dispositif dédié aux étrangers sans papiers. L'AME est "désormais ingérable financièrement et il est grand temps que la France s'aligne sur les dispositions générales en Europe qui limitent les soins aux urgences, à la prophylaxie et aux mineurs en situation irrégulière", estime dans un communiqué le député-maire du XVIe arrondissement de Paris, rapporteur spécial sur ces crédits.

Le projet de budget de l'Etat pour 2015, en cours d'examen par le Parlement, prévoit une enveloppe de 677,5 millions d'euros pour l'AME, soit une hausse de 12% par rapport à 2014. Mais, selon Claude Goasguen, "la totalité de la dépense en faveur des étrangers en situation irrégulière est bien plus élevée" car il faudrait ajouter un "dérapage" s'élevant à 150 millions d'euros sur la base de la consommation effective des crédits pour 2014, une "dette non soldée" de 51,6 millions d'euros de l'Etat à la Sécurité sociale, un transfert de charges de 29 millions d'euros sur les finances hospitalières ainsi qu'un coût estimé à environ 100 millions d'euros dans le département de Mayotte. Soit un total de 1,07 milliard d'euros de dépenses, sans compter "de nombreuses zones grises difficilement chiffrables comme les surcoûts en gestion et les pertes de recettes pour les hôpitaux", d'après le député UMP.

Dans son rapport, il s'étonne que, dans un "contexte très fortement contraint pour les finances publiques et en présence d'un affichage politique ambitieux en matière de maîtrise des dépenses publiques, le gouvernement ne cible pas ses efforts sur un dispositif comme l'AME". Fin octobre, la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, avait défendu dans l'hémicycle l'aide médicale d'État, qui est "à la fois une exigence de solidarité et de santé publique", en raison d'un risque pour l'ensemble de la population d'une absence de soins aux sans papiers.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 4 Commentaires
 
sophie s Médecin ou Interne 08.02.2015 à 22h38

Pourquoi les FIV seraient prises en charge par le AME? Ma soeur vient de se faire couper ses droits sans raison; et, elle, en janvier, sans annonce avant et doit attendre un mois 1/2 pour la Lire la suite

Répondre
 
JEAN LOUIS I Médecin ou Interne 05.11.2014 à 20h18

AME = super CMU : des réseaux acheminent des résidents des pays de l'Europe de l'Est, moyennant finance, pour les faire bénéficier de notre couverture sociale : limiter les soins aux urgences, à la Lire la suite

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 11.11.2014 à 21h38

MARINADE !!!!!!!

Répondre
 
JEAN LUC M Médecin ou Interne 05.01.2015 à 20h39

Ben voyons?

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

« Je ne demande pas aux médecins de travailler plus (...) mais il faut mieux organiser les soins sur les territoires», lance Buzyn

La ministre de la Santé a réaffirmé ce vendredi son intention de revoir l'organisation du système de santé pour prendre plus efficacement en charge la population. ...10

DPC : 30 000 généralistes se sont inscrits à une action indemnisée en 2017

DPC

Les généralistes ne sont pas beaucoup plus nombreux à se former mais ils se forment plus ! Tel est le bilan que l'on peut tirer en étudiant... Commenter

Antoine Durrleman, 6e chambre de la Cour des comptes « La médecine libérale doit être mieux présente sur le territoire »

Durrleman

Le président de la 6e chambre de la Cour des comptes assume les mesures coercitives du récent rapport qu’il a piloté sur l’avenir de... 2

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir