Gain de cause contre Arte pour l’ancien généraliste d’Ingwiller

Gain de cause contre Arte pour l’ancien généraliste d’Ingwiller

05.11.2014
  • Gain de cause contre Arte pour l’ancien généraliste d’Ingwiller - 1

    Gain de cause contre Arte pour l’ancien généraliste d’Ingwiller

Définitivement acquitté en octobre 2013 par les assises à Nancy de l'accusation de meurtre de sa femme en 1999, le Dr Jean-Louis Muller vient d’avoir gain de cause contre Arte sur un programme qui utilisait son histoire. Le tribunal de grande instance de Paris a en effet maintenu mercredi l'interdiction de l'essentiel du programme télé et internet d'Arte "Intime conviction", inspiré de l'affaire du généraliste d’Ingwiller, définitivement acquitté après avoir été deux fois condamné. Seul le téléfilm sur l'enquête, qui avait été diffusé le 14 février avant que la justice n'interdise les autres volets du programme, a été autorisé. Mais il devra être précédé d'un avertissement précisant que "l'affaire judiciaire dont est en grande partie inspiré ce téléfilm a fait l'objet d'une décision définitive d'acquittement par la cour d'assises".

En parallèle, un site internet prolongeant cette fiction devait permettre de suivre jusqu'au 2 mars le procès du suspect, "le docteur Villers", accusé d'avoir tué sa femme et exerçant, comme le vrai Dr Muller, la profession de médecin légiste. Ce jour-là, l'épilogue devait prendre la forme d'un verdict prononcé par le jury, en parallèle à un verdict issu d'un vote des internautes. Dans le programme, un jury fictif allait acquitter le docteur Villers, ce qui ne préjugeait pas du vote des internautes. Mais le programme n'est pas allé jusqu'à son terme. Les avocats de Dr Muller, Eric Dupond-Moretti et Jérémie Assous, ont obtenu en référé le 27 février l'interdiction du programme, une mesure rare aussitôt confirmée en appel. Les juges du fond ont reconnu à leur tour l'atteinte à la vie privée et la faute constituée par la diffusion du programme. La production et la chaine ont été condamnées ensemble à verser 50.000 euros de dommages et intérêts à Jean-Louis Muller, qui réclame par ailleurs des dommages et intérêts de l’Etat pour son incarcération.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Dossier congrès

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions Abonné

ouv

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la... Commenter

Stratégie nationale de santé Agnès Buzyn joue la concertation Abonné

.

La ministre a mis au point en début de semaine une Stratégie Nationale de Santé (SNS) en quatre points qui sera la feuille de route du... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir