Un deuxième patient atteint d’Ebola hospitalisé à Bégin

Un deuxième patient atteint d’Ebola hospitalisé à Bégin

02.11.2014
  •  	Exercice de préparation et d’entraînement des équipes du SMUR à la prise en charge des cas...

    Un deuxième patient atteint d’Ebola hospitalisé à Bégin

C’est le deuxième patient atteint d’Ebola pris en charge sur le sol français. La France a accueilli ce week-end pour des soins une personne employée par une agence des Nations unies et contaminée par le virus Ebola en Sierra Leone, a annoncé dimanche le ministère de la Santé. "Cette personne, qui travaille en Sierra Leone dans la lutte contre Ebola, a fait l'objet d'une évacuation sanitaire médicalisée et sécurisée par avion spécial", indique le ministère dans un communiqué. La personne a été placée "en isolement de haute sécurité en chambre dédiée à l'Hôpital d'instruction des Armées Bégin (Saint-Mandé)", près de Paris, précise le ministère, qui n'a pas voulu préciser s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme.

En septembre, une infirmière française, qui avait travaillé au Liberia pour Médecins sans frontières (MSF) et contracté le virus, avait déjà été rapatriée et traitée dans le même hôpital militaire. Elle est aujourd'hui guérie et les équipes soignantes qui l'ont suivie vont bien, avaient assuré les autorités.

"Il n'y a pas d'autre cas confirmé d'Ebola sur le territoire" français, affirme le ministère de la Santé. En France, selon le ministère de la Santé, moins de 500 "signalements" pour Ebola ont été répertoriés depuis juin, 18 cas ont été classés comme "cas possibles", mais aucun d'entre eux ne s'est révélé positif. Pour les cas "possibles", des analyses sont réalisées en quelques heures par le laboratoire de référence à Lyon pour déterminer si la personne est infectée ou non. Ces cas sont isolés et pris en charge dans l'un des douze hôpitaux de référence pour recevoir des cas suspects ou avérés d'Ebola en France (dont Bégin, Bichat et Necker dans la région parisienne). Les contacts avec ces personnes sont alors réduits au minimum. Des exercices pour tester le dispositif de prise en charge des patients ont eu lieu un peu partout dans les SAMU ces jours derniers. Marisol Touraine (photo avec l’équipe du SMUR et les Directeurs de l’AP-HP, Martin Hirsch et de l’ARS, Claude Evin) a assisté à l’exercice de préparation de ce type qui s’est déroulé à l’hôpital Necker le 24 octobre.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Dossier congrès

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions Abonné

ouv

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la... Commenter

Stratégie nationale de santé Agnès Buzyn joue la concertation Abonné

.

La ministre a mis au point en début de semaine une Stratégie Nationale de Santé (SNS) en quatre points qui sera la feuille de route du... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir