Un deuxième patient atteint d’Ebola hospitalisé à Bégin

Un deuxième patient atteint d’Ebola hospitalisé à Bégin

02.11.2014
  •  	Exercice de préparation et d’entraînement des équipes du SMUR à la prise en charge des cas...

    Un deuxième patient atteint d’Ebola hospitalisé à Bégin

C’est le deuxième patient atteint d’Ebola pris en charge sur le sol français. La France a accueilli ce week-end pour des soins une personne employée par une agence des Nations unies et contaminée par le virus Ebola en Sierra Leone, a annoncé dimanche le ministère de la Santé. "Cette personne, qui travaille en Sierra Leone dans la lutte contre Ebola, a fait l'objet d'une évacuation sanitaire médicalisée et sécurisée par avion spécial", indique le ministère dans un communiqué. La personne a été placée "en isolement de haute sécurité en chambre dédiée à l'Hôpital d'instruction des Armées Bégin (Saint-Mandé)", près de Paris, précise le ministère, qui n'a pas voulu préciser s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme.

En septembre, une infirmière française, qui avait travaillé au Liberia pour Médecins sans frontières (MSF) et contracté le virus, avait déjà été rapatriée et traitée dans le même hôpital militaire. Elle est aujourd'hui guérie et les équipes soignantes qui l'ont suivie vont bien, avaient assuré les autorités.

"Il n'y a pas d'autre cas confirmé d'Ebola sur le territoire" français, affirme le ministère de la Santé. En France, selon le ministère de la Santé, moins de 500 "signalements" pour Ebola ont été répertoriés depuis juin, 18 cas ont été classés comme "cas possibles", mais aucun d'entre eux ne s'est révélé positif. Pour les cas "possibles", des analyses sont réalisées en quelques heures par le laboratoire de référence à Lyon pour déterminer si la personne est infectée ou non. Ces cas sont isolés et pris en charge dans l'un des douze hôpitaux de référence pour recevoir des cas suspects ou avérés d'Ebola en France (dont Bégin, Bichat et Necker dans la région parisienne). Les contacts avec ces personnes sont alors réduits au minimum. Des exercices pour tester le dispositif de prise en charge des patients ont eu lieu un peu partout dans les SAMU ces jours derniers. Marisol Touraine (photo avec l’équipe du SMUR et les Directeurs de l’AP-HP, Martin Hirsch et de l’ARS, Claude Evin) a assisté à l’exercice de préparation de ce type qui s’est déroulé à l’hôpital Necker le 24 octobre.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ordonnance

1 476 comprimés d'anxiolytiques délivrés en 15 jours : un généraliste dénonce les failles des ordonnances sécurisées

Pour le Dr André Linka, généraliste à Istres, c’est l’ineptie de trop. Le médecin a envoyé en juin une lettre ouverte à Agnès Buzyn, au patron de l'Assurance-maladie Nicolas Revel, à l'Ordre des...8

Encéphalite à tiques : rupture de stock des vaccins pour enfants

encéphalite à tiques

L'unique vaccin pour prévenir les encéphalites à tiques chez l'enfant, recommandé pour certains voyages, est en rupture de stock jusqu'à... Commenter

Grippe : une couverture vaccinale d'environ 20% chez le personnel en Ehpad

Ehpad

En 2010, la mise en place d'un dispositif de surveillance spécifique de la grippe dans des établissements d'hébergement pour personnes... 1

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir