C'est arrivé le 2 novembre 1905 - Mort d'Albert von Kölliker

C'est arrivé le 2 novembre 1905Mort d'Albert von Kölliker

02.11.2014
  • Mort d'Albert von Kölliker   - 1

    Mort d'Albert von Kölliker

Médecin, anatomiste, histologiste, physiologiste, neuroscientifique, mais aussi zoologiste Rudolph Albert von Kölliker est né le 6 juillet 1817 à Zurich. Après deux ans d'études de médecine à Zurich, von Kölliker poursuivit, en 1838, son cursus à l'université de Bonn, puis à Berlin où il fut l'élève de Johannes Peter Müller et de Friedrich Gustav Jakob Henle. Il obtint successivement un doctorat en philosophie à Zurich en 1841, puis en médecine à Heidelberg en 1842.

Après avoir commencé sa carrière comme prosecteur à l'université de Berlin auprès de Henle, il fut appelé par l'université de Zurich qui lui proposa la chaire de professeur extraordinaire de physiologie et d'anatomie comparative qu'il occupa trois ans. Un poste qu'il va conserver jusqu'en 1847, année où l'université de Wurtzbourg lui offrit le poste de professeur de physiologie et d'anatomie microscopique et comparative. Kolliker accepta l'offre et demeura dans la petite cité bavaroise jusqu'à la fin de sa vie.

Première description du schisostome

En 1852, le médecin suisse publia un manuel sur la théorie cellulaire, le " Handbuch der Gewebelehre des Menschen " qui sera souvent réédité. En association avec Karl Theodor Ernst von Siebold (1804-1885), von Kölliker créa la même année un journal , le " Zeitschrift für wissenschaftliche Zoologie ", où est décrit pour la première fois le parasite schistosome. Toujours en 1852, von Kölliker, qui eut aussi l'idée de distinguer la physiologie de l'anatomie, décrivit comment les nerfs moteurs proviennent des neurones dans la corne antérieure de la moelle épinière. Et, poursuivant les travaux de Henle, il prouva aussi la différence entre les muscles lisses et striés.

C'est lui également qui prouva que les chromosomes sont impliqués dans l'hérédité, que les spermatozoïdes sont des cellules. Il introduisit le terme de cytoplasme pour désigner le matériau cellulaire extérieur au noyau.

Parallèlement à sa carrière d'histologiste, von Kölliker étudia particulièrement les méduses et d'autres organismes similaires, ce qui l'amena à diriger de nombreuses expéditions zoologiques en Méditerranée et sur les côtes d'Écosse. Après s'être intéressé aux invertébrés, il passa aux vertébrés. Pour les embryons de mammifères, il fut l'un des premiers à introduire des techniques microscopiques, incluant fixation, découpage, coloration.

Von Kölliker est mort le 2 novembre 1905 à Wurtzbourg. il membre étranger de la Royal Society depuis 1860, celle-ci lui accordant en 1897 sa plus haute récompense, la médaille Copley.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Lazimi

Le Dr Gilles Lazimi, pionnier dans la lutte contre les violences faites aux femmes

« Un homme violent avec sa femme, ce n’est pas un bon père » ; « Un monsieur qui frappe sa femme et les enfants qui regardent derrière c’est de la maltraitance », etc. Dans le petit bureau du...3

Les dossiers qui ont marqué l'année L’échographie en médecine générale : gadget ou révolution ?

Sonde echographie

L’échographie deviendra-t-elle aussi indispensable que le stéthoscope dans les cabinets de médecine générale ? Sans aller jusque-là, tout... 2

Zoom en vidéo [Vidéo] Google AI travaille sur le diagnostic des cancers

Google AI

D'ici quelques années, verra-t-on arriver dans nos établissements de santé des appareillages de la marque Google ? Les premiers instruments... 1

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir