C'est arrivé le 2 novembre 1905 - Mort d'Albert von Kölliker

C'est arrivé le 2 novembre 1905Mort d'Albert von Kölliker

02.11.2014
  • Mort d'Albert von Kölliker   - 1

    Mort d'Albert von Kölliker

Médecin, anatomiste, histologiste, physiologiste, neuroscientifique, mais aussi zoologiste Rudolph Albert von Kölliker est né le 6 juillet 1817 à Zurich. Après deux ans d'études de médecine à Zurich, von Kölliker poursuivit, en 1838, son cursus à l'université de Bonn, puis à Berlin où il fut l'élève de Johannes Peter Müller et de Friedrich Gustav Jakob Henle. Il obtint successivement un doctorat en philosophie à Zurich en 1841, puis en médecine à Heidelberg en 1842.

Après avoir commencé sa carrière comme prosecteur à l'université de Berlin auprès de Henle, il fut appelé par l'université de Zurich qui lui proposa la chaire de professeur extraordinaire de physiologie et d'anatomie comparative qu'il occupa trois ans. Un poste qu'il va conserver jusqu'en 1847, année où l'université de Wurtzbourg lui offrit le poste de professeur de physiologie et d'anatomie microscopique et comparative. Kolliker accepta l'offre et demeura dans la petite cité bavaroise jusqu'à la fin de sa vie.

Première description du schisostome

En 1852, le médecin suisse publia un manuel sur la théorie cellulaire, le " Handbuch der Gewebelehre des Menschen " qui sera souvent réédité. En association avec Karl Theodor Ernst von Siebold (1804-1885), von Kölliker créa la même année un journal , le " Zeitschrift für wissenschaftliche Zoologie ", où est décrit pour la première fois le parasite schistosome. Toujours en 1852, von Kölliker, qui eut aussi l'idée de distinguer la physiologie de l'anatomie, décrivit comment les nerfs moteurs proviennent des neurones dans la corne antérieure de la moelle épinière. Et, poursuivant les travaux de Henle, il prouva aussi la différence entre les muscles lisses et striés.

C'est lui également qui prouva que les chromosomes sont impliqués dans l'hérédité, que les spermatozoïdes sont des cellules. Il introduisit le terme de cytoplasme pour désigner le matériau cellulaire extérieur au noyau.

Parallèlement à sa carrière d'histologiste, von Kölliker étudia particulièrement les méduses et d'autres organismes similaires, ce qui l'amena à diriger de nombreuses expéditions zoologiques en Méditerranée et sur les côtes d'Écosse. Après s'être intéressé aux invertébrés, il passa aux vertébrés. Pour les embryons de mammifères, il fut l'un des premiers à introduire des techniques microscopiques, incluant fixation, découpage, coloration.

Von Kölliker est mort le 2 novembre 1905 à Wurtzbourg. il membre étranger de la Royal Society depuis 1860, celle-ci lui accordant en 1897 sa plus haute récompense, la médaille Copley.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Congrès Isnar

En direct du Congrès de l'Isnar-IMG Agnès Buzyn rassure les internes sur la coercition, mais botte en touche sur les conditions de travail

Après un rendez-vous manqué l’année dernière à cause des intempéries, la ministre de la Santé était cette année bien présente physiquement au 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de...4

Neuf patients sur dix utilisent le numérique pour gérer leur maladie chronique

.

Les nouvelles technologies sont devenues incontournables pour les patients atteints de maladies chroniques. Elles permettent notamment de... Commenter

[Sondage] Le syndicalisme médical et vous

Poing levé

Êtes-vous syndiqué(e) ? Pourquoi ce choix ? Qu'attendez-vous d'un syndicat ? Donnez votre avis en répondant à ce questionnaire ! Chargement... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir