Un généraliste au départ de la Route du Rhum

Un généraliste au départ de la Route du Rhum

01.11.2014
  • Le Dr Hervé de Carlan sur son bateau lors du Grand prix Guyader en 2011

    Un généraliste au départ de la Route du Rhum

Avis de gros temps pour les 91 navigateurs qui, au départ de Saint Malo prendront le départ dimanche en solitaire pour la 10 ème édition de la Route du Rhum, sous la pluie, puis sous un fort vent de sud-ouest... Le Dr Hervé de Carlan fait partie de ces audacieux. Ce généraliste troquera en effet pour quelques semaines le stéthoscope contre le ciré et les bottes. Pas tout à fait une première pour ce praticien de 55 ans, qui fera sa deuxième Route du Rhum, à bord de son catamaran. Une course transatlantique en solitaire, qui se court tous les quatre ans, et qui est considérée comme l’une des plus grandes courses de voile. Pour Hervé de Carlan c’est la concrétisation d’un rêve de gosse. « Depuis tout petit j’ai toujours passé toutes mes vacances au bord de l’eau et à 10 ans j’ai commencé à naviguer ».

Les bateaux se feront de plus en plus gros, les traversées de plus en plus grandes, mais sa passion ne faiblira jamais. D’autant plus que chez ce généraliste des Côtes d’Armor, la navigation est une affaire de famille. Entre 2003 et 2006, il entreprend la construction de son catamaran, dans le jardin familial avec son fils Joris et sa fille Nolwenn. La naissance de son bateau, baptisé Délirium est donc un vrai projet de famille. En tout 200 personnes participeront bénévolement à la construction du catamaran. Une opération menée avec enthousiasme, mais sans sponsor.

Le généraliste qui exerce dans la commune de Saint René Hillion dans les Côtes d’Armor, trouve avec son bateau la soupape de décompression nécessaire à sa profession : « On fait un métier qui pourrait nous faire péter les plombs. Etre en mer me permet de me laver la tête et de revenir plus disponible pour mes patients. Je suis content de les retrouver après un long moment passé en mer » confie-t-il. Se retrouver seul face à la mer est aussi un vrai challenge, pour ce praticien, qui dans la vie professionnelle est installé avec une associée : « C’est la mer qui décide. Traverser l’atlantique en solitaire reste un vrai défi, c’est un parcours initiatique, et la Route du Rhum c’est mythique. Je suis très humble par rapport à ça, mon but c’est d’arriver au bout ».

Hervé de Carlan a déjà traversé l’atlantique en équipage et en double, mais jamais en solitaire. En 2010, lors de sa première participation à la Route du Rhum il avait dû abandonner à la suite de la rupture d’un bras de liaison. Cette fois-ci, Hervé de Carlan espère donc voir la Guadeloupe... avant de retrouver son cabinet breton !

Amandine Le Blanc
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Refus

Pas de chiffres mais des premières pistes pour lutter contre les refus de soins médicaux

La commission placée auprès du Conseil national de l’Ordre des médecins chargée d'évaluer les refus de soins des professionnels de santé, a officiellement publié ses premières recommandations. ...Commenter

« Les assistants ne profiteront qu'à une minorité de médecins », redoutent Les Généralistes-CSMF

.

Favorables dans l'ensemble au plan gouvernemental « Ma santé 2022 » dont le coup d'envoi doit officiellement être donné ce lundi, les... Commenter

« Bébés nés sans bras » : la DGS lance un dispositif national de surveillance

Bébé

C’est un peu une aiguille dans une meule de foin que les autorités sanitaires recherchent en lançant une enquête nationale sur les cas... Commenter

ORL  UNE DOULEUR PHARYNGÉE PERSISTANTE Abonné

ORL -  UNE DOULEUR PHARYNGÉE PERSISTANTE-0

Si des symptômes ORL persistent, même en l’absence de lésion évidente il faut rapidement adresser le patient à l’ORL pour rechercher une... Commenter

Anticoagulation LES AOD PASSÉS AU CRIBLE Abonné

Thrombose

Cette étude britannique du BMJ a comparé les risques et les bénéfices des trois AOD les plus prescrits à ceux de la warfarine. Les données... Commenter

A découvrir