Près de 30% des Franciliens ont déjà consulté leur médecin pour cause de pollution

Près de 30% des Franciliens ont déjà consulté leur médecin pour cause de pollution

01.11.2014
  • Près de 30% des Franciliens ont déjà consulté leur médecin pour cause de pollution - 1

    Près de 30% des Franciliens ont déjà consulté leur médecin pour cause de pollution

29% des habitants d’Ile-de-France ont été amenés à consulter un médecin pour eux ou pour des proches pour cause de pollution. C’est ce que révêle un sondage Ifop paru cette semaine. Si on extrapole les résultats de cette enquête, commandée par Airparif, cela représente 2,8 millions de personnes de 15 ans et plus, précise l’agence de surveillance de la qualité de l’air de la région parisienne. Ce sondage - présenté à un mois de la Conférence environnementale qui doit aborder notamment les liens entre santé et environnement en France- montre que, d’une manière générale, la qualité de l’air est devenu un véritable motif de préoccupation pour les Franciliens: 83% y trouvent l'air de mauvaise qualité, un chiffre en augmentation de 18 points en six ans. L'inquiétude porte d'abord sur les gaz d'échappement, jugés "préoccupants" pour 91% des personnes interrogées, suivis des rejets gazeux des usines (88%), ou encore l'utilisation des pesticides (87%). Les plus sévères à cet égard sont les habitants qui vivent dans les Hauts-de-Seine où ils sont 94% à trouver mauvais l'air qu'ils respirent, contre 74% dans le Val-d'Oise.

Airparif tient cependant à relativiser la perception des Franciliens. Les habitants d'Ile-de-France sont 64% à penser que la situation s'est dégradée ces dernières années, ce qui n’est, semble-t-il, pessimiste : "Bien que toujours préoccupante, avec environ 3 millions de Franciliens toujours exposés à un air qui ne respecte pas la règlementation,(...) en 10 ans, la situation s'est néanmoins nettement améliorée", assure l’Agence.

Sondage réalisé sur un échantillon de 501 personnes, représentatif de la population francilienne âgée de 15 ans et plus, interrogées par questionnaire auto-administré en ligne du 9 au 14 octobre 2014.
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
PNNS

Le bio, les fruits à coques, les légumes secs entrent dans la nouvelle recette du PNNS

Depuis la création des premiers « repères nutritionnels » en 2001, les connaissances sur l’alimentation et l’activité physique ont évolué. À la suite des avis récents de l’Agence nationale de...1

La vaccination antigrippale en pharmacie sera bien étendue à toute la France en 2019

.

Les personnes pour qui la vaccination contre la grippe est recommandée pourront se faire vacciner dans toutes les pharmacies de France dès... 3

Coercition : Agnès Buzyn défend une réforme structurelle plutôt que la contrainte

Agnès Buzyn

Les cahiers de doléances, mis en place dans le cadre du Grand débat, font ressortir un constat clair : les Français considèrent que la... 3

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir