Les trois quarts de vos syndicats appellent à la grève du 24 au 31 décembre

Les trois quarts de vos syndicats appellent à la grève du 24 au 31 décembre

23.10.2014
  • Les trois quarts de vos syndicats appellent à la grève du 24 au 31 décembre-1

Les choses semblent s’accélérer. Alors que MG France avait appelé à la fermeture des cabinets à partir du 6 janvier, le syndicat de Claude Leicher (photo) s’est finalement rallié aux dates annoncées par l’Unof en début de semaine (du 24 au 31 décembre). Mardi, la FMF avait déjà annoncé qu’elle s’associait sur ces dates en appelant les spécialistes à rejoindre le mouvement. C’est un dîner entre les présidents de la FMF et de MG France, Jean-Paul Hamon et Claude Leicher, qui a permis de mettre tout le monde d’accord. Signe que le mouvement de Noël commence bien à prendre forme puisque désormais trois des syndicats de médecins libéraux sur quatre ont appelé à la fermeture des cabinets et à peu près aux mêmes dates (MG-FMF proposent de commencer dès le 23).

Pour l’instant, le SML reste en dehors de la consigne. « Pas encore consulté » par les autres syndicats alors que son président, Roger Rua, les avait appelés à se joindre à lui pour protester contre la loi santé de Marisol Touraine, le SML reste quant à lui sur sa position. Il n’appelle pas pour l’instant à fermer les cabinets mais à signer la pétition nationale qu’il a présentée en septembre au Congrès du syndicat à Marseille et qu’il lancera le 6 novembre. Pour Roger Rua, le choix de ces dates n’est « peut-être pas visible » et il y a un risque à ce qu’elles soient « contestées par nos concitoyens ». Même s’il n’exclut pas une grande manifestation, « il ne faudrait pas agir en ordre dispersé comme cela y ressemble aujourd’hui ». « Il y a un vrai danger avec cette loi. Il faut qu’on se réunisse autour des mêmes revendications et que nous puissions former un mouvement unitaire».

A cette exception près, la grève sera commune, mais pas forcément pour les mêmes revendications. L’UNOF comme le SML font du tiers payant généralisé leur motif numéro un de fureur. Un chantier sur lequel MG France se montre critique et inquiet, mais pas hostile sur le principe. La grève devrait aussi avoir pour fondement l’impatience tarifaire. Mais là encore, si tout le monde réclame une hausse du C, tous ne le demandent pas de la même manière. Sur ce point, MG France et FMF veulent revenir sur l’avenant n°19 de la Convention de 2005 qui privait les généralistes de MPC. Une veille revendication qui vise plus la CSMF que le gouvernement... et à laquelle l’UNOF ne peut évidemment pas adhérer. Autre exigence sur laquelle MG France et FMF font front commun : le passage immédiat à 56 euros de la visite du médecin traitant à ses patients à domicile. Le président de l’Unof « ne veut pas se limiter » à la visite à domicile, il plaide plutôt pour une revalorisation « de toutes les consultations complexes », visites à domicile comprises.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 11 Commentaires
 
Isabelle C Médecin ou Interne 24.10.2014 à 21h12

Sur une commune de 5000 habitants , nous allons nous organiser pour fermer nos cabinets et assurer une journée à tour de rôle pour les urgences

Répondre
 
YVES M Médecin ou Interne 24.10.2014 à 18h48

Et si vous êtes réquisitionné pendant la grève, pratiquerez vous le tiers payant ???
Je suggère d'informer à l'avance les régulations que nous n'accepterons de recevoir que les patients réglant Lire la suite

Répondre
 
PIERRE A Médecin ou Interne 24.10.2014 à 06h21

Si le SML ne se joint pas au mouvement, il se marginalise et se décrédibilise en donnant l'impression de favoriser les bisbilles syndicales plutôt que l'intérêt des médecins. Il est vrai que les Lire la suite

Répondre
 
JEAN MARC W Médecin ou Interne 01.11.2014 à 18h49

Arrêtez de dire n'importe quoi, le SML ne s'est pas encore positionnée parce qu'aucune décision d'assemblée générale n'a encore été prise. Et pour cause, l'assemblée générale du SML qui en décidera Lire la suite

Répondre
 
Philippe D Médecin ou Interne 23.10.2014 à 22h04

Et si le gouvernement cédait, il faudrait rentrer de vacances?!

Répondre
 
Dominique B Médecin ou Interne 23.10.2014 à 20h30

Dans ce pays on est respecté par les autorités et les gouvernements qu'en fonction de nos capacités de nuisances. La grève ne serait efficace que totale et tragique ce qui est impossible pour nous. Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Agnès Buzyn annonce la mise en œuvre de la recertification des médecins

Agnès Buzyn avait déjà plutôt séduit l’Ordre des médecins lors de ses discours. La ministre de la Santé pourrait bien avoir à nouveau marqué des points importants jeudi matin lors de l’ouverture du...16

L’adalimumab dans l’uvéite de l’enfant Abonné

« L’arthrite juvénile idiopathique (AJI) est l’affection systémique pédiatrique la plus fréquemment associée à une uvéite non infectieuse ch... Commenter

Smith & nephew au service de la traumato et de la cicatrisation Abonné

Société internationale spécialisée dans les dispositifs médicaux de haute technologie, Smith... Commenter

Sécurité alimentaire LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES DESTINÉS AUX SPORTIFS Abonné

Complements alimentaires

Une alimentation équilibrée, diversifiée et privilégiant les aliments de haute densité nutritionnelle suffit à satisfaire les besoins... 1

Recherche en Médecine Générale INFECTION URINAIRE : DIAGNOSTIC TROP EMPIRIQUE Abonné

Bandelette urinaire

La prise en charge des infections urinaires (IU) a fait l’objet de recommandations en 2008 publiées par l’Assaps, puis d’une actualisation... 2

A découvrir