La plupart des généralistes seront touchés par la modulation des "allocs"

La plupart des généralistes seront touchés par la modulation des "allocs"

19.10.2014
  • La plupart des généralistes seront touchés par la modulation des "allocs"-1

    La plupart des généralistes seront touchés par la modulation des "allocs"

La polémique de la semaine dernière va surement repartir de plus belle à partir de mardi à l'Assemblée nationale, où débute l'examen du projet de budget de la Sécurité sociale pour 2015. Ce PLFSS 2015 vise en effet à réduire de deux milliards d'euros le déficit, en 2015, principalement grâce à des économies sur les médicaments et les actes inutiles.

 

Mais, plus que l’assurance maladie- c'est le coup de rabot de 700 millions d'euros dans la branche famille -qui ne sera discuté dans le détail qu'en fin de semaine- qui promet de déchaîner les passions. L’UMP, l’UDI, mais aussi les écologistes et les communistes étant en désaccord avec ce feu vert de François Hollande accordé aux députés PS à la dernière minute : la modulation sous conditions de ressources les allocations familiales, alors que le projet initial du gouvernement prévoyait plutôt de réduire la prime à la naissance à partir du deuxième enfant, de diminuer les aides à la garde à domicile pour les plus aisés ou encore de décaler la majoration des allocations familiales.

Concrètement, un amendement au PLFSS du groupe socialiste doit introduire cette modulation pour les allocations familiales de base (actuellement 129,35 euros mensuels pour deux enfants, 295,05 pour trois, 460,77 pour quatre): à partir du 1er juillet 2015, elles seront divisées par deux à partir de 6.000 euros de revenus mensuels pour un foyer avec deux enfants et par quatre à partir de 8.000 euros. A gauche, on soutient que seuls 13% des ménages seront affectés par la mesure. La grande majorité des médecins généralistes qui ont deux enfants ou plus devraient a priori être touchés par la première tranche de limitation, puisqu’on évalue les revenus nets de la profession, en moyenne à un peu plus de 6000 euros par mois. Le dernier quartile de la profession (les 25% les mieux rémunérés) devrait aussi être concerné par la seconde limitation à partir de 8000 euro et d’une manière générale, nombre de foyers fiscaux de praticiens dont le conjoint a une activité professionnelle.

Les partisans de la modulation des allocations familiales font valoir que cette mesure, applicable au 1er juillet 2015, ne pèsera qu’à la marge sur le budget des familles concernées : pour deux enfants un peu plus de 700 euros de manque à gagner dans l’année (la moitié de ça en 2015). Mais cette modification est la suite d’une longue série qui a touché les avantages familaux. Ainsi, le plafond du quotient familial, déjà passé en 2013 de 2336 euros à 2000 euros, a été encore abaissé à 1500 euros par demi part d’enfant à charge en 2014. Là encore, seuls 13 % des foyers fiscaux ayant des enfants mineurs à charge ou des majeurs rattachés soit 1,3 millions de familles ont été affectés : les mêmes que pour la modulation des "allocs"...

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 10 Commentaires
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 21.10.2014 à 20h56

Ouais, c'est sûr , y a qu'à...

Répondre
 
ISABELLE G Médecin ou Interne 20.10.2014 à 08h51

entre DRESS ET CARMF pour ponderer l'évaluation des revenus , un lien 2012 FNMR Communiqué Revenus 03 10.pdf

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 21.10.2014 à 20h50

cause FRENCH, rien compris

Répondre
 
JEAN CLAUDE B Médecin ou Interne 20.10.2014 à 03h20

Il va donc y avoir un plafond de revenus pour toucher les allocs. Y aura t-il un plancher de revenus pour ne pas payer des cotisations d'allocations familiales ? Car le problème est bien là : ne Lire la suite

Répondre
 
MARC M Médecin ou Interne 19.10.2014 à 22h26

Mais qu'attendons nous dans ce pays pour élaborer une politique fiscale cohérente donc juste.
Vous additionnez TOUS les revenus allocs, travail, bourse ....etc .... et vous imposez sur le tout. Lire la suite

Répondre
 
JEAN CLAUDE B Médecin ou Interne 20.10.2014 à 03h23

Qu'attendons-nous... Eh bien, d'avoir des politiques qui ont du courage, pardi !

Répondre
 
GILBERT L Médecin ou Interne 19.10.2014 à 21h06

Lorsque les revenus sont plus élevés les charges d'URSSAF le sont également, avec la nouvelle loi il y aurait donc une double peine. Et de ce fait plus vous cotiserez à l'URSSAF, moins vous toucherez Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
vaccins

Vaccination et aluminium, un article du Parisien sème le doute

Bombe à retardement ou pétard mouillé ? Dans son édition d’aujourd’hui le Parisien dévoile les conclusions « d’un rapport sérieux et inédit bouclé en mars mais jamais rendu public » sur la toxicité...Commenter

Saône-et-Loire : top départ pour le premier Centre départemental de santé qui recrute 30 généralistes salariés

.

C'est une première en France. La Saône-et-Loire a présenté ce mercredi lors de son assemblée départmentale la création de son Centre... Commenter

30 minutes d'activité physique évite un décès sur 12 !

sport

Un article du Lancet venant de paraître, indique qu’un décès sur 12 pourrait être évité, avec 30 minutes d’activité physique pratiquée cinq... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir