Temps de travail des internes : l’ISNI dépose un préavis de grève, l’ISNAR-IMG appelle à réformer sans délai

Temps de travail des internes : l’ISNI dépose un préavis de grève, l’ISNAR-IMG appelle à réformer sans délai

17.10.2014
  • Temps de travail des internes : l’ISNI dépose un préavis de grève, l’ISNAR-IMG appelle à réformer sans délai - 1

    Temps de travail des internes : l’ISNI dépose un préavis de grève, l’ISNAR-IMG appelle à réformer sans délai

En discussion depuis le début de l’année sur la réforme du temps de travail des internes, l’InterSyndicat National des Internes (ISNI) a fini par claquer la porte du ministère de la Santé jeudi dernier. «A bout de patience» suite à «une réunion non concluante» avec la DGOS, les internes de l’ISNI ont décidé de déposer un préavis de grève pour lundi 17 novembre pour une durée de 24h. Pour l’InterSyndicat, la proposition de texte du ministère est «inapplicable et dangereuse» pour les internes. Le syndicat s’indigne notamment de la mise en place de 15 minutes de temps de pause par demi-journée qui n’est en réalité pour lui qu’un «tour de passe-passe». L’ISNI prévient également dans son communiqué qu’il ne fera pas l’impasse sur la reconnaissance du samedi matin comme un temps de garde.

Opposée depuis le début de ces négociations à «la méthode ISNI», l’InterSyndicale Nationale Autonome Représentative des Internes de Médecine Générale (ISNAR-IMG) se dit de son côté «satisfait» du texte présenté qui répond selon le syndicat dans les grandes lignes à la problématique du temps de travail des internes. «Les astreintes seront décomptées dans le temps de travail et bénéficieront enfin d’un repos de sécurité», souligne le syndicat des internes en médecine générale. Il réclame par conséquent sa «mise en place rapide et concrète des avancées promises», comme celle-ci ou la création d’un compte épargne temps, ou le fait que que le samedi matin soit considéré comme une demi-journée récupérable. «Nous déplorons l’attitude de l’ISNI, ce n’est pas une méthode à laquelle nous adhérons. Il nous faut aller de l’avant », a expliqué le président de l’ISNAR-IMG, Pierre-Antoine Moinard au Généraliste.fr.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Désert médical

Logement et transport pour les internes, guichet d'accueil... : l'Eure met le paquet pour recruter des médecins

Avec seulement quatorze installations pour trente départs à la retraite au 1er janvier 2017, le département de l'Eure est un des plus sensibles en termes de démographie médicale. Pour répondre à...2

Enquête : qu'attendez-vous de la recertification ?

recertification

Le gouvernement souhaite mettre en place une recertification périodique des compétences des médecins. Beaucoup d’incertitudes entourent... Commenter

Faire ses visites à cheval, le quotidien d'un généraliste piémontais

Cheval

Au milieu des vignes plongées dans une brume épaisse, un homme galope à cheval. On se croirait dans un film sur le XIXe siècle, mais la... Commenter

ORL LE VERTIGE POSITIONNEL PAROXYSTIQUE BÉNIN Abonné

Vestibulométrie sous vidéonystagmographie (VNG)

Les vertiges paroxystiques positionnels bénins sont la première cause de vertiges, mais le médecin généraliste doit avant tout éliminer une... Commenter

Prescription METFORMINE ET RISQUE D’ACIDOSE LACTIQUE Abonné

Molecule de Metformine

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a récemment alerté sur le risque d’acidose lactique sous... Commenter

A découvrir