Temps de travail des internes : l’ISNI dépose un préavis de grève, l’ISNAR-IMG appelle à réformer sans délai

Temps de travail des internes : l’ISNI dépose un préavis de grève, l’ISNAR-IMG appelle à réformer sans délai

17.10.2014
  • Temps de travail des internes : l’ISNI dépose un préavis de grève, l’ISNAR-IMG appelle à réformer sans délai - 1

    Temps de travail des internes : l’ISNI dépose un préavis de grève, l’ISNAR-IMG appelle à réformer sans délai

En discussion depuis le début de l’année sur la réforme du temps de travail des internes, l’InterSyndicat National des Internes (ISNI) a fini par claquer la porte du ministère de la Santé jeudi dernier. «A bout de patience» suite à «une réunion non concluante» avec la DGOS, les internes de l’ISNI ont décidé de déposer un préavis de grève pour lundi 17 novembre pour une durée de 24h. Pour l’InterSyndicat, la proposition de texte du ministère est «inapplicable et dangereuse» pour les internes. Le syndicat s’indigne notamment de la mise en place de 15 minutes de temps de pause par demi-journée qui n’est en réalité pour lui qu’un «tour de passe-passe». L’ISNI prévient également dans son communiqué qu’il ne fera pas l’impasse sur la reconnaissance du samedi matin comme un temps de garde.

Opposée depuis le début de ces négociations à «la méthode ISNI», l’InterSyndicale Nationale Autonome Représentative des Internes de Médecine Générale (ISNAR-IMG) se dit de son côté «satisfait» du texte présenté qui répond selon le syndicat dans les grandes lignes à la problématique du temps de travail des internes. «Les astreintes seront décomptées dans le temps de travail et bénéficieront enfin d’un repos de sécurité», souligne le syndicat des internes en médecine générale. Il réclame par conséquent sa «mise en place rapide et concrète des avancées promises», comme celle-ci ou la création d’un compte épargne temps, ou le fait que que le samedi matin soit considéré comme une demi-journée récupérable. «Nous déplorons l’attitude de l’ISNI, ce n’est pas une méthode à laquelle nous adhérons. Il nous faut aller de l’avant », a expliqué le président de l’ISNAR-IMG, Pierre-Antoine Moinard au Généraliste.fr.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Dictionnaire

« Doctoresse » ? L’Académie française valide, « ridicule » selon l'Association des femmes médecins

Il sera bientôt officiellement possible de prendre rendez-vous chez une « doctoresse » ! L’Académie française s’apprête à reconnaître l'utilisation du féminin pour les noms de métiers, selon une...6

Le généraliste Michel Chassang quitte l’UNAPL après six ans de mandat

Michel Chassang

Après six ans de bons et loyaux services, le Dr Michel Chassang quitte la présidence de l’UNAPL (Union nationale des professions... Commenter

Good morning Doctor [Audio] Le patient douloureux anglophone

Union Jack

La douleur est l’un des premiers motifs de consultation en médecine générale. Plusieurs mots existent en anglais pour la désigner. Le... Commenter

Gynécologie LA VAGINOSE BACTÉRIENNE Abonné

Vagin

La vaginose bactérienne, comme une infection à Gardnerella vaginalis, est un problème pour le praticien du fait de ses récidives... Commenter

ORL L’OSTÉOME DU SINUS FRONTAL Abonné

fmc

Les ostéomes des sinus de la face sont localisés au niveau frontal le plus souvent. Cliniquement, ils sont souvent asymptomatiques. Le... Commenter

A découvrir