Temps de travail des internes : l’ISNI dépose un préavis de grève, l’ISNAR-IMG appelle à réformer sans délai

Temps de travail des internes : l’ISNI dépose un préavis de grève, l’ISNAR-IMG appelle à réformer sans délai

17.10.2014
  • Temps de travail des internes : l’ISNI dépose un préavis de grève, l’ISNAR-IMG appelle à réformer sans délai - 1

    Temps de travail des internes : l’ISNI dépose un préavis de grève, l’ISNAR-IMG appelle à réformer sans délai

En discussion depuis le début de l’année sur la réforme du temps de travail des internes, l’InterSyndicat National des Internes (ISNI) a fini par claquer la porte du ministère de la Santé jeudi dernier. «A bout de patience» suite à «une réunion non concluante» avec la DGOS, les internes de l’ISNI ont décidé de déposer un préavis de grève pour lundi 17 novembre pour une durée de 24h. Pour l’InterSyndicat, la proposition de texte du ministère est «inapplicable et dangereuse» pour les internes. Le syndicat s’indigne notamment de la mise en place de 15 minutes de temps de pause par demi-journée qui n’est en réalité pour lui qu’un «tour de passe-passe». L’ISNI prévient également dans son communiqué qu’il ne fera pas l’impasse sur la reconnaissance du samedi matin comme un temps de garde.

Opposée depuis le début de ces négociations à «la méthode ISNI», l’InterSyndicale Nationale Autonome Représentative des Internes de Médecine Générale (ISNAR-IMG) se dit de son côté «satisfait» du texte présenté qui répond selon le syndicat dans les grandes lignes à la problématique du temps de travail des internes. «Les astreintes seront décomptées dans le temps de travail et bénéficieront enfin d’un repos de sécurité», souligne le syndicat des internes en médecine générale. Il réclame par conséquent sa «mise en place rapide et concrète des avancées promises», comme celle-ci ou la création d’un compte épargne temps, ou le fait que que le samedi matin soit considéré comme une demi-journée récupérable. «Nous déplorons l’attitude de l’ISNI, ce n’est pas une méthode à laquelle nous adhérons. Il nous faut aller de l’avant », a expliqué le président de l’ISNAR-IMG, Pierre-Antoine Moinard au Généraliste.fr.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les portraits de l'été Aviscène, la médecine à la vie comme à la scène

« Aviscène » est un interne boute-en-train. Étudiant en médecine à la vie, Youtubeur et comédien à la scène, Aviscène (il souhaite rester anonyme) est un hyperactif et cela s'entend dans son...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Un dépistage organisé… mais à deux vitesses

Photo lead

Lancé mi-mai, le programme de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus cible surtout les femmes qui échappent au dépistage.... 1

Zoom en vidéo [Vidéo] Selon la revue Science, des gènes s'activent après la mort

Gènes

Chez des souris et des poissons zèbres, des chercheurs ont étudié l'activité de plus de 1000 gènes qui sont actifs dans les 4 jours après... 1

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir