En direct du congrès de la FMF à Marseille - Les troupes FMF dessinent à Marseille une « convention de combat »

En direct du congrès de la FMF à MarseilleLes troupes FMF dessinent à Marseille une « convention de combat »

10.10.2014
  • Les troupes FMF dessinent à Marseille une « convention de combat » - 1

Le mot d’ordre est donné, et avec le franc parler habituel que l’on connaît à Jean-Paul Hamon, son président, il faut « donner des idées à ceux qui ont les méninges bloqués et qui nous gouvernent aujourd’hui ». La Fédération française des médecins (FMF) est réunie pendant deux jours à Marseille, au palais du Pharo, pour sa « convention ». Un intitulé qui pourrait tenir du paradoxe, la FMF étant sans doute le syndicat le plus opposé à la Convention médicale actuelle.

Dans la lignée de la journée du 30 septembre, la FMF veut montrer un visage de combat « Comme les révolutionnaires en 1789 qui ont fait le serment du jeu de paume (…) il faut que l’on fasse un serment du Pharo » a déclaré le régional de l’étape, le Dr Michel Sciara.

L’objectif pour les quelques 250 professionnels inscrits, est d’écrire une nouvelle convention. Une convention pour redonner une attractivité à l’exercice libéral, restaurer la confiance et prendre des mesures urgentes. Car comme le rappelle son président Jean-Paul Hamon « la FMF a un devoir d’irrespect ». Un irrespect synonyme de ras le bol pour le syndicat, et illustré par la diffusion d’une vidéo humoristique tournant en dérision les DG d’ARS, ou les engagements de Marisol Touraine, surnommée la « liberal’s killer » ou en français « la tueuse de médecin libéral ».

Au premier rang, du mécontentement des participants figure la loi de santé, qui a été présentée par Pierre-Jean Lancry, ancien Directeur général de l’ARS de Basse-Normandie. Le tiers-payant généralisé, principalement, suscite des débats houleux : « Bordel, quand est-ce que vous allez piger qu’on a de bonnes raisons d’être contre » s’emporte Claude Bronner ? Autre motif d’inquiétude, la possibilité de renégocier la convention au niveau régional « le conventionnement individuel, si on fait pas sauter ça, là on est vraiment mort » souligne Jean-Paul Hamon. Un sentiment général de ne pas être considéré, et même désigné comme un ennemi à abattre.

L’objectif de ces deux jours pour le président du syndicat est donc de « permettre aux médecins de repartir en régions avec des réponses » et de pouvoir porter un texte, discuté « sans tabous » en atelier, qui revalorise la médecine libérale et inscrive ses revendications.

Amandine Le Blanc, envoyée spéciale à Marseille
Source : Legeneraliste.fr
Commentez 8 Commentaires
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 11.10.2014 à 21h00

je vous ai compris , jétais malade de votre incurie

Répondre
 
Olivier P Médecin ou Interne 11.10.2014 à 08h15

Oui, mais la FMF a été le seul syndicat à le dire et l'écrire. Si le taux de syndicalisation était meilleur en France, les syndicats ne seraient pas contraints d'accepter d'autres sources de Lire la suite

Répondre
 
Olivier P Médecin ou Interne 11.10.2014 à 08h05

la FMF a signé la convention une fois qu'elle est parue au journal officiel et qu'elle s'imposait à tous les médecins. La FMF a alors annoncé publiquement l'argent qu'elle avait perçu pour "former Lire la suite

Répondre
 
CHRISTIAN T Médecin ou Interne 10.10.2014 à 20h49

la FMF c'est d'abord :PLEIN LES POCHES,n'est -il pas?

Répondre
 
Olivier P Médecin ou Interne 11.10.2014 à 09h20

???????
Vous ne confondez pas avec un autre syndicat en 4 lettres ?

Répondre
 
JEAN MARC W Médecin ou Interne 10.10.2014 à 20h25

Oui mais la FMF qui disait ne pas vouloir perdre son temps dans de stériles négociations sur les nouveaux modes de rémunération y a pourtant siegé lors de la dernière réunion du 09 octobre 2014

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir