Anorexie et boulimie : une protéine bactérienne serait en cause

Anorexie et boulimie : une protéine bactérienne serait en cause

07.10.2014
  • Anorexie et boulimie : une protéine bactérienne serait en cause - 1

    Anorexie et boulimie : une protéine bactérienne serait en cause

Des chercheurs de l’Inserm (U 1073) ont identifié une protéine qui s'avère être le sosie de l'hormone de la satiété (mélanotropine) et jouerait un rôle clé dans les troubles du comportement alimentaire comme l’anorexie ou la boulimie. Cette protéine (ClpB) est fabriquée par certaines bactéries telles qu'Escherichia Coli présentes naturellement dans la flore intestinale. En présence de la protéine, des anticorps sont produits par l'organisme et dirigés contre celle-ci. Ils vont aussi se lier à l'hormone de la satiété du fait de son homologie de structure et donc modifier l'effet satiétogène de l'hormone. La sensation de satiété est alors atteinte (anorexie) ou n'est plus atteinte (boulimie - hyperphagie). Par ailleurs, la protéine bactérienne apparait elle-même avoir des propriétés anorexigènes.

L’implication probable de cette protéine bactérienne dans les troubles du comportement alimentaire (TCA) chez l’homme a été établie grâce à l’analyse des données de 60 patients anorexiques ou boulimiques. Une échelle standardisée a permis le diagnostic des patients et l’évaluation de la sévérité de leurs troubles à partir d’un questionnaire sur leurs comportements et émotions. Il apparaît que les taux plasmatiques d’anticorps dirigés contre ClpB et la mélanotropine sont plus élevés chez ces patients. De plus, leur réponse immunologique va déterminer le développement des troubles alimentaires à type d’anorexie ou de boulimie.

Ces données valident ainsi l’implication de la protéine bactérienne dans la régulation de l’appétit et ouvrent de nouvelles perspectives de diagnostic et de traitement spécifique des troubles du comportement alimentaire. Ainsi les chercheurs travaillent sur le développement d’un test sanguin basé sur la détection de la protéine bactérienne (CplB). Il permettrait la mise en place de thérapies spécifiques des TCA. Ils essaient aussi de neutraliser l’action de la protéine bactérienne pour empêcher la dérégulation de la prise alimentaire qu’elle engendre.

Dr Alain Dorra
Source : Legeneraliste.fr
Commentez 4 Commentaires
 
brigitte l Médecin ou Interne 04.04.2015 à 18h39

c'est du grand n'importe quoi, ces "chercheurs" trouvent ce qu'ils veulent trouver et ne connaissent rien à cette maladie
les anorexiques n'atteignent pas la satiété plus vite que les autres mais au Lire la suite

Répondre
 
Emeline C Médecin ou Interne 10.10.2014 à 15h40

Je ne suis pas non plus persuadée que ce soit le facteur principal responsable des ces troubles alimentaires. La sensation ou non de satiété ne suffit pas à expliquer ces troubles psychiques

Répondre
 
aude w Médecin ou Interne 07.10.2014 à 21h21

Je ne pense pas en effet que l'effet de satiété seul soit à l'origine de l'anorexie. Que fait on de la dysmorphophobie notamment? Je rejoints mon confrère sur la part prépondérante des troubles Lire la suite

Répondre
 
michel a Médecin ou Interne 07.10.2014 à 19h05

Ce qui apparaît comme curieux là-dedans, c'est que nous autres généralistes, psychanalystes et autres nutritionnistes, nous voyons bien que ces troubles du comportement alimentaire correspondent à Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir