C’est arrivé le 2 octobre 1230 - L’exercice de la médecine subordonné à l’étude de l’anatomie

C’est arrivé le 2 octobre 1230L’exercice de la médecine subordonné à l’étude de l’anatomie

02.10.2014
  • C’est arrivé le 2 octobre 1230 - L’exercice de la médecine subordonné à l’étude de l’anatomie-1

    L’exercice de la médecine subordonné à l’étude de l’anatomie

Par une ordonnance du 2 octobre 1230, l’empereur d’Allemagne et roi des Deux-Siciles, Frédéric II subordonnait désormais le droit d’exercer la médecine à l’étude de l’anatomie pendant une année au moins. Cette discipline allait connaître seulement un essor limité dans un premier temps et il faudra attendre la Renaissance pour voir se développer l’anatomie « moderne »

Frédéric II

 

Dessein criminel ou entreprise de sorcellerie ?

Le principal obstacle allait cependant rester le manque de sujets d’étude. Les amphithéâtres qui commençaient alors à se multiplier à travers l’Europe, à Padoue, Bologne, Leyde, Montpellier, Bâle ou encore Paris devaient en effet faire face aux autorités civiles et religieuses. Les uns y voyaient un dessein criminel et les autres des entreprises de sorcellerie et ceux qui pratiquaient l’art de la dissection s’exposaient donc à de graves ennuis…

Le théâtre d'anatomie de Leyde

Le nombre de dissections autorisées était minime. Dans l’Empire germanique et en Italie, une seule dissection de cadavre était autorisée chaque année et encore devait-elle être pratiquée en présence des autorités civiles et religieuses ; En Espagne, c’était encore pire puisque les facultés ne disposaient que d’un corps à disséquer tous les trois ans. En France, alors qu’on disséquait des corps depuis 1375 à Montpellier, il fallut attendre 1478 pour voir de telles opérations à Paris, le Collège des Chirurgiens ayant droit à quatre cadavres par an.

Expéditions nocturnes pour se procurer des corps de suppliciés

Devant cette pénurie, quelques anatomistes – et Vésale le premier – n’hésitèrent pas à entreprendre des expéditions nocturnes au gibet de Montfaucon ou au charnier des Innocents pour y soustraire clandestinement des cadavres de suppliciés. Et beaucoup durent payer de leur liberté ou de leur vie cette ardeur scientifique qui déplaisait aussi bien au pape qu’à l’Inquisition.

André Vésale

Mais au fil du temps , la rigueur de l’Église finit par s’atténuer et on put voir ainsi Fallope être autorisé à exécuter, à Bologne ou à Padoue, les condamnés à mort suivant le mode qui lui convenait pour pouvoir mieux les « anatomiser ».

Les anatomistes, à la fin du XVIe siècle, purent ainsi opérer au grand jour et sans crainte de devoir rendre des comptes aux tribunaux civils ou cléricaux. Ce fut le début d’un âge d’or qui allait ouvrir la voie aux premières grandes découvertes physiologiques marqué par quelques grandes figures. Hormis Vésale, citons d’Acquapendente, Carpi et Eustachhio en Italie, Charles Etienne (qui décrivit les veines du foie) et Gonthier d’Andernach (qui découvrit le pancréas) en France ou encore Salomon Alberti qui, en Allemagne décrivit les valvules veineuses et les voies urinaires.

De corporis fabrica
L'ouvrage de Vésale contenait de nombreux dessins de dissections anatomiques, souvent dans des poses allégoriques.

.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Bernard Jomier

Bernard Jomier, un généraliste sur les bancs du Sénat

« Ce sera sans doute mon activité la plus compliquée à arrêter. » Bien que devenu sénateur en septembre dernier, Bernard Jomier voulait absolument continuer à exercer en tant que généraliste. Il a...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Santé des LGBT+ : de l'importance d'être un généraliste friendly

Gay pride

De nombreux patients LGBT+ (lesbiennes, gay, bisexuels et trans...), par peur de leur jugement, n’évoquent pas leurs orientations sexuelles... 3

Zoom en vidéo [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients

Zoom en vidéo - [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients-0

Pour la première fois en 2018, le Congrès de Médecine Générale consacrait une plénière à la spécificité du soin pour les personnes LGBTI... 3

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir