C’est arrivé le 1er octobre 1945 - Création des Centres régionaux de lutte contre le cancer

C’est arrivé le 1er octobre 1945Création des Centres régionaux de lutte contre le cancer

01.10.2014
  • Création des Centres régionaux de lutte contre le cancer - 1

    Création des Centres régionaux de lutte contre le cancer

Les Centres régionaux de lutte contre le cancer (CRLCC), établissements de santé privés à but non lucratif et de caractère hospitalo-universitaire participant au service public hospitalier en France, ont été créés le 1er octobre 1945 par une ordonnance du Général de Gaulle (art. L.312 & s. du Code de la Santé publique).

Ils sont financés par l'Assurance Maladie et sont contrôlés par le ministère de la Santé, dans les mêmes conditions que les hôpitaux publics. Dédiés au traitement des cancers, ils assurent des missions de prévention, de recherche, d'enseignement et de soins, dans la recherche permanente de la qualité et de l'accessibilité. Les CRLCC sont porteurs d'un modèle de prise en charge globale et multidisciplinaire des personnes atteintes d'un cancer.

Le conseil d'administration des Centres régionaux de lutte contre le cancer est présidé par le préfet du département d'implantation (et, pour l'Institut Gustave-Roussy (IGR), par le préfet de la région Île-de-France). Il est composé notamment de représentants des tutelles et des collectivités hospitalières et universitaires, avec lesquelles les Centres régionaux de lutte contre le cancer établissent des conventions.

La direction du CRLCC est assurée par un directeur, médecin, nommé par arrêté du ministre chargé de la Santé.

Les CRLCC ont créé en 1964 une structure communautaire : la Fédération nationale des centres de lutte contre le cancer, rebaptisée Fédération française des centres de lutte contre le cancer en 2010. Les CRLCC doivent être obligatoirement adhérer aux Réseaux régionaux de cancérologie afin d'être autorisés à traiter les malades du cancer.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Exercice mixte

400 généralistes tentés par l'exercice mixte pourraient rejoindre les hôpitaux de proximité dès 2019

Pour retrouver une offre de médecine générale dans les territoires qui en sont dépourvus, le gouvernement mise sur le recrutement de 400 omnipraticiens dans les hôpitaux de proximité. Les premiers...Commenter

[VIDEO] Un maire généraliste veut forcer les remplaçants à s'installer, ils lui répondent

 - [VIDEO] Un maire généraliste veut forcer les remplaçants à s'installer, ils lui répondent-0

La santé n’est pas le sujet numéro 1 du Grand débat national, il est même absent des thèmes prioritaires pointés par Emmanuel Macron. Mais... 12

L'Autorité de la concurrence veut revenir sur l'interdiction de publicité pour les médecins

Publicité

Les médecins seront-ils un jour autorisés à faire de la pub ? Après le conseil d’État, l’Autorité de la concurrence ouvre, à son tour, la... 6

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir