L’infirmière de MSF atteinte d’Ebola va mieux, selon la ministre de la Santé

L’infirmière de MSF atteinte d’Ebola va mieux, selon la ministre de la Santé

30.09.2014
  • L’infirmière de MSF atteinte d’Ebola va mieux, selon la ministre de la Santé - 1

    L’infirmière de MSF atteinte d’Ebola va mieux, selon la ministre de la Santé

"Son état de santé s'améliore, elle va mieux et nous sommes confiants", a indiqué mardi Marisol Touraine au sujet de l'infirmière de MSF infectée par le virus Ebola. Devant la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale, la ministre de la Santé s’est dite "confiante", confirmant la réponse qu’elle avait faite dimanche soir à des journalistes sur France Inter. "Son état clinique s'est nettement amélioré" a-t-elle encore précisé.

Par ailleurs, Marisol Touraine a confirmé que l'infirmière restait "hospitalisée encore aujourd'hui" à l'hôpital militaire Bégin de Saint-Mandé (Val-de-Marne). La France a autorisé par arrêté ministériel l'utilisation de trois médicaments expérimentaux, en particulier l'antiviral Avigan (favipiravir) produit par la firme japonaise Toyama Chemical (filiale de FujiFilm), prévu à l'origine pour lutter contre des virus de la grippe. Vendredi dernier, le fabricant d'Avigan a affirmé dans un communiqué que l'infirmière avait pris ce médicament, une information que les autorités françaises n'ont pas confirmée à ce jour.

Marisol Touraine aussi confirmé qu’il s’agissait à ce jour du seul cas français. 350 signalements de cas rappelant Ebola ont été recensés à ce jour en France auprès de l'Institut de veille sanitaire (InVS). Sur ce nombre, seuls dix cas ont été considérés comme "possibles" et ont fait l'objet de tests, a-t-elle dit. "Ils se sont tous révélés négatifs", a précisé la ministre.

Selon elle, "le risque pour l'Europe reste limité et à ce jour, aucune importation accidentelle du virus n'a été observée sur le territoire européen". En Guinée, l'un des trois pays les plus touchés par le virus avec le Liberia et la Sierra Leone, la France participe à la mise en place d'un "troisième centre de traitement Ebola de plus de 50 lits qui sera définitivement installé début novembre en zone forestière, à Macenta, pour un coût d'environ 50 millions d'euros", a rappelé la ministre.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 1 Commentaire
 
FREDERIC M Médecin ou Interne 01.10.2014 à 09h50

c'est bizarre notre ministre ne nous donne pas de nouvelles de tous les professionnels de santé tués dans l'exercice de leur métier depuis le début de l'année , pourquoi cette compassion tout d'un Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Trop de temps passé devant les écrans, s'alarme Santé Publique France

Pour Santé publique France la situation est jugée "préccupante" ! Les conclusions de l'étude Esteban publiées ce jour sont claires : de façon globale, on constate une augmentation de la sédentarité...Commenter

Hépatite C, les hépatologues demandent la mise en place du dépistage universel

.

Alors qu’en France environ 75 000 personnes infectées par le VHC ignorent leur séropositivité, l’Association Française pour l'Étude du Foie... Commenter

L'ordre salue la réouverture du dialogue avec Ségur, mais attend des actes

.

C'est dans les nouveaux locaux de la rue Léon-Jost que le président de l'Ordre Patrick Bouet a tenu sa conférence de rentrée. L'occasion de... Commenter

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir