Touraine veut faire du médecin traitant un fantassin de sa croisade anti-tabac

Touraine veut faire du médecin traitant un fantassin de sa croisade anti-tabac

25.09.2014
  • Touraine veut faire du médecin traitant un fantassin de sa croisade anti-tabac - 1

"Je veux également impliquer les médecins traitants dans la lutte contre le tabagisme. Leur rôle dans la sensibilisation de ses patients aux risques du tabac est un élément important de l’efficacité d’une politique de lutte contre le tabagisme." Le plan tabac annoncé jeudi par Marisol Touraine devrait donc mettre à contribution les médecins généralistes. Entre autres mesures, la ministre de la Santé a en effet annoncé jeudi que la réduction du tabagisme fera désormais partie des "objectifs de santé publique" qui détermine une partie de leur rémunération à la performance. La ministre rappelle que "plus de la moitié des fumeurs réguliers déclarent avoir envie d’arrêter" et pourtant, estime-t-elle, "ils ne reçoivent pas systématiquement de conseils en ce sens pour leur dire comment faire de la part de leur médecin au cours d’une consultation".

Soucieuse donc de davantage sensibiliser et mobiliser les professionnels de santé au repérage et à la prise en charge du tabagisme, elle a annoncé son intégration dans la ROSP (Rémunération sur Objectifs de Santé Publique) : "Nous allons désormais intégrer le suivi du tabagisme et le conseil d’arrêt au fumeur dans ces objectifs. De cette manière là, le rôle de prévention du médecin traitant est réaffirmé et sera renforcé", explique-t-elle, sans donner pour l’instant de détails ni sur la date de l’intégration dans la ROSP, ni sur la forme de ce nouvel indicateur.

Les médecins généralistes pourraient être indirectement aidés dans cette tâche par la hausse du forfait sevrage pris en charge pour les "publics prioritaires" : il passera en effet de 50 à 150 euros par an pour les jeunes de 20 à 30 ans, les bénéficiaires de la CMU-c et les malades atteints de cancer. Cette mesure complète le triplement du remboursement du sevrage déjà en vigeur pour les 20-25 ans.

Mais la mesure phare du plan est l’adoption des paquets "neutres", standardisés, de même couleur et sans logo. La marque du fabricant étant réduite à une simple inscription "de taille définie et très discrète". L'objectif est de les rendre moins attractifs, en particulier chez les jeunes. D’autres mesures chocs ont été annoncées comme l’interdiction de fumer en présence d’enfants de moins de 12 ans ou dans les espaces publics de jeux pour enfants.

Enfin, moins consensuelle sans doute est la régulation du vapotage prévu par ce plan. La e-cigarette -déjà interdite aux mineurs- sera interdite dans certains lieux publics, tel qu’écoles, transports en commun et tous les bureaux. La publicité pour les e-cigarettes va aussi être limitée par une circulaire du 25 septembre 2014, puis interdite définitivement le 20 mai 2016.

Les principales mesures anti-tabac seront intégrées dans le projet de loi santé attendu cet automne. Le ministère espère faire baisser le nombre de fumeurs - 13 millions actuellement - d'environ 10% en 5 ans. "Nous voulons que les enfants qui naissent aujourd'hui soient la première génération de non-fumeurs", a déclaré la ministre, car le tabac tue 73.000 personnes chaque année en France, soit "l'équivalent d'un crash d'avion de ligne par jour avec 200 passagers à bord". Satisfaite de ses mesures, la ministre les a présenté comme un véritable arsenal contre le tabac : "J'ai choisi mon camp, celui de la santé publique... C'est un moment important de la lutte contre le tabac ".

Source : Legeneraliste.fr
Commentez 6 Commentaires
 
x Médecin ou Interne 26.09.2014 à 19h27

mais quand va t elle se barrer??? la donneuse de leçon qui se fout totalement de nous!!!!

Répondre
 
JEAN PAUL H Médecin ou Interne 25.09.2014 à 23h38

Pas Don Quichotte . Le niveau de réflexion de ce ministère fait pitié

Répondre
 
BRUNO L Médecin ou Interne 25.09.2014 à 22h01

Marissol !!! Tes mg - fantassins veulent des... montures...

Répondre
 
Dr Benoît.R Médecin ou Interne 25.09.2014 à 21h48

Comment quantifier cela? Qui va mesurer les arrêts de tabac. va-t-on devoir faire des Fichiers de Fumeurs...
On pourra alors avec ces fichiers dans quelques années ne plus rembourser les Lire la suite

Répondre
 
Francoise s Médecin ou Interne 25.09.2014 à 18h39

et l'alcool ???

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Sénatoriales : des généralistes font leur entrée au Palais du Luxembourg

.

Suite au renouvellement partiel du Sénat, plusieurs médecins généralistes vont entrer pour la première fois à la Haute Assemblée. Bernard... Commenter

PMA, GPA, le grand libéralisme des Français

.

"La France est prête". C'est la ministre de la Santé qui le dit à propos de l'élargissement de l'accès à la PMA voulue par le gouvernement.... 3

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... 1

A découvrir