La Cnamts changera de président et de Directeur général en novembre

La Cnamts changera de président et de Directeur général en novembre

24.09.2014
  • La Cnamts changera de président et de Directeur général en novembre - 1

    La Cnamts changera de président et de Directeur général en novembre

Le directeur général de la Cnamts quittera ses fonctions mi-novembre à l'issue de son mandat. Frédéric Van Roekeghem occupait ce poste depuis 2004, auquel il avait été reconduit en 2009 par le gouvernement.

C’est lui qui en 2004 organisa comme directeur de cabinet de l'ancien ministre de la Santé, Philippe Douste-Blazy, la réforme du médecin traitant mettant en place pour la première fois le parcours de soins, mais aussi la réforme de la gouvernance de l’assurance maladie qui dotait de supers pouvoirs le Directeur général de la cnamts qu’il allait devenir... On lui doit aussi l’entrée en vigueur des primes à la performance -Capi puis ROSP- pour rémunérer les médecins différemment. Enfin, il fut à l’origine de l’accord d’octobre 2012 encadrant les dépassements d'honoraires, voulu par le gouvernement socialiste.

Ce polytechnicien de 53 ans, passé tour à tour par les ministères de la Défense (1987-90), du Budget (1993-95), ainsi que par la direction du Fonds de solidarité vieillesse (FSV) et le groupe d'assurances Axa, rejoindra le privé à la fin de l’année. Il deviendra responsable des activités internationales du courtier en assurances Siaci Saint Honoré en prenant la tête de sa filiale MSH International, spécialisée en assurances santé, a indiqué l'Assurance maladie. Ce n’est pas la première fois qu’un ex-directeur général de la cnamts part dans les assurances privées. Ce fut le cas avant lui de Gilles Johanet par exemple, nommé dans le groupe AGF au début des années 2000.

Michel Régereau (CFDT), président du conseil de la caisse d'assurance maladie, arrivé à ce poste à la même époque que Frédéric van Rœkeghem, quittera ses fonctions au terme de son second mandat le 31 octobre. Son successeur sera élu lors de l'installation du nouveau conseil, prévu début novembre, selon son cabinet.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Martin Winckler

Dans « l'École des soignantes », Martin Winckler imagine un système de soins utopique

Dans « l’École des soignantes »*, le généraliste écrivain Martin Winckler décrit un hôpital utopique en 2039 mis en place par une communauté urbaine en France. Les femmes y sont majoritaires et les...3

L’ARS Ile-de-France lance le recrutement d’au moins 62 généralistes salariés

.

Cela faisait partie des mesures d’urgence du plan Ma Santé 2022, annoncée par Emmanuel Macron, le recrutement au niveau national de 400... 3

Le Bas-Rhin mise sur le 116 117 pour prendre en charge les soins non programmés en journée

.

L’URPS du Bas-Rhin, soutenue par l’ARS du Grand Est a lancé lundi dernier le dispositif “Un médecin 116 117” pour répondre à la demande de... Commenter

Ophtalmologie L'OPHTALMOLOGIE DE L’ENFANT EN SOINS PRIMAIRES Abonné

Ophtalmologie

En raison de délais de consultation souvent longs, l'ophtalmologie pédiatrique envahit les soins primaires. Il incombe aux médecins... 2

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir