Assurance maladie : les Suisses lorgneraient-ils vers le modèle français ?

Assurance maladie : les Suisses lorgneraient-ils vers le modèle français ?

22.09.2014
  • Assurance maladie : les Suisses lorgneraient-ils vers le modèle français ? - 1

    Assurance maladie : les Suisses lorgneraient-ils vers le modèle français ?

L’assurance maladie va-t-elle essaimer en Suisse ? C’est en tout cas le sens d’un projet soumis au vote de la population helvétique, dimanche prochain. Suggérée par la gauche, la proposition prévoit la création d’une caisse d’assurance maladie d’État, un peu sur le modèle français, entraînant une reconfiguration du système basé sur des assurances privées. Actuellement, tout résident suisse, y compris étranger, doit s’assurer pour les soins médicaux de base, auprès de l’une des 61 caisses maladies. Individuelles et indépendantes des revenus, les cotisations varient en fonction de l’âge, de la région du domicile, de la caisse maladie choisie… Elles peuvent toutefois être allégées moyennant une limitation du choix du médecin ou une franchise élevée.

Pour les partisans du changement, seule une caisse publique mettrait fin à l’« explosion » des cotisations et garantirait leur utilisation efficace et transparente. Comme l’explique Michel Matter, président de l’association des médecins genevois, favorable à la fin du régime privé d’assurance santé, « en Suisse depuis 20 ans, les coûts de la santé ont augmenté de 80 %, les cotisations de 125 %, cela ne va plus, cela doit changer ». Les défenseurs de la mesure reprochent également aux assureurs de mettre les citoyens mauvais payeurs sur liste noire pour dissuader les médecins de les soigner. Et d’accuser les caisses privées, auxquelles la loi interdit de faire des bénéfices dans l’assurance maladie, d’utiliser les cotisations pour financer leurs campagnes publicitaires.

Du côté du gouvernement, du Parlement et de la droite, on considère non seulement que ce système de libre concurrence a fait ses preuves mais aussi qu’il n’engendre pas de dettes. « En Suisse, nous n’avons pas de déficit, c’est un système qui est sain. On peut effectivement dénoncer un manque de transparence de certaines caisses d’assurance maladie, mais ce n’est pas l’étatisation des caisses maladies qui va résoudre ces problèmes » veut croire Ivan Slatkine, vice-président du Parti Libéral-Radical (PLR, droite). De l’avis de la droite, l’augmentation des cotisations, inéluctable, doit être imputée à la hausse des coûts engendrés par le vieillissement de la population et l’utilisation de technologies toujours plus modernes. Un raisonnement qui semble convaincre les Suisses : selon les derniers sondages, 54 % d’entre eux rejettent la proposition, contre 34 % favorables. L’argument du rapprochement du modèle français d’assurance-maladie laisse encore 8 % de la population indécise.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
G Perez

Les portraits de l'été Le Dr Perez veut aider les diabétiques à échapper aux médicaments grâce à l’activité physique

« Les patients diabétiques n’ont pas d’équilibre alimentaire et ne font pas d’activité physique. Cela fait naître la maladie, avant de l’entretenir. » Tel fut le premier constat du Dr Gaëlle Perez,...4

Les dossiers qui ont marqué l'année Le cloud, ennemi du secret médical ?

Visu Lead p10-12

Applis santé, objets connectés, services de rendez-vous en ligne... À l’ère du tout numérique, les données de santé n’ont jamais été aussi... Commenter

Zoom en vidéo [Vidéo] Exposition des adolescents à la pornographie : une hausse inquiétante, alertent les gynécologues

adolescent et ordinateur

C’est un appel solennel qu’a souhaité lancer aujourd’hui le collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) : face à... 1

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir