La réorganisation de l’Hôtel Dieu en un "centre de médecine ambulatoire" adoptée par l’AP_HP

La réorganisation de l’Hôtel Dieu en un "centre de médecine ambulatoire" adoptée par l’AP_HP

21.09.2014
  • La réorganisation de l’Hôtel Dieu en un "centre de médecine ambulatoire" adoptée par l’AP_HP - 1

    La réorganisation de l’Hôtel Dieu en un "centre de médecine ambulatoire" adoptée par l’AP_HP

Le nouveau projet de réorganisation de l'Hôtel-Dieu, dévoilé en juin par le directeur général des hôpitaux parisiens, Martin Hirsch, a été adopté par le directoire de l'AP-HP (Assistance Publique - Hôpitaux de Paris) le 16 septembre. Le document reprend les orientations discutées au conseil de surveillance de juin, qui pourraient redonner vie aux urgences et intégrer des logements sociaux.

Depuis le 4 novembre 2013, les urgences ont été remplacées par un centre de consultation ouvert 24H/24, n'accueillant que des patients venus par leurs propres moyens alors que pompiers et ambulances n'y vont plus. Le document adopté prévoit que lorsque le projet global de l'AP-HP de régulation des appels d'urgence sera effectif, pompiers et Samu pourront de nouveau orienter vers l'Hôtel-Dieu des malades ne nécessitant pas de soins lourds, l'Hôtel-Dieu fonctionnant en "complémentarité" avec les urgences de l'hôpital Cochin. L'Hôtel-Dieu deviendra un "centre de médecine ambulatoire", pour des patients ne nécessitant pas d'hébergement. Mais il pourra aussi répondre à des besoins ciblés d'hospitalisation, pour les personnes âgées, les SDF et la psychiatrie. Il est aussi prévu d'y installer des logements sociaux et étudiants.

Le projet lancé par la précédente direction s'était heurté à de fortes oppositions d'élus et de syndicalistes, se cristallisant sur la fermeture des urgences. Il avait abouti au départ de la directrice de l'AP-HP, Mireille Faugère, remplacée par Martin Hirsch mi-novembre 2013.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Dépakine: audience préliminaire au TGI de Paris

L'association de défense des victimes de la Dépakine et le laboratoire Sanofi ont aiguisé leurs arguments mercredi lors d'une audience au tribunal de grande instance de Paris, première étape de l...Commenter

Les MICI gagnent du terrain surtout dans les pays nouvellement industrialisés

Mici

Les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) sont des pathologies du 21ème siècle, indique clairement Le Lancet du 16... 1

Feu vert sur les vaccins obligatoires : en commission, les députés médecins montent au créneau

.

Ça devrait passer lors de l'examen du PLFSS dans l'hémicycle la semaine prochaine. Mais pas forcément comme une lettre à la poste… Les déput... 5

Sécurité alimentaire LES COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES DESTINÉS AUX SPORTIFS Abonné

Complements alimentaires

Une alimentation équilibrée, diversifiée et privilégiant les aliments de haute densité nutritionnelle suffit à satisfaire les besoins... 1

Recherche en Médecine Générale INFECTION URINAIRE : DIAGNOSTIC TROP EMPIRIQUE Abonné

Bandelette urinaire

La prise en charge des infections urinaires (IU) a fait l’objet de recommandations en 2008 publiées par l’Assaps, puis d’une actualisation... 2

A découvrir