L’ancien généraliste d’Ingwiller demande 2,1 millions d'euros en réparation de son incarcération

L’ancien généraliste d’Ingwiller demande 2,1 millions d'euros en réparation de son incarcération

20.09.2014
  • L’ancien généraliste d’Ingwiller demande 2,1 millions d'euros en réparation de son incarcération-1

    L’ancien généraliste d’Ingwiller demande 2,1 millions d'euros en réparation de son incarcération

"Au total, je demande 150.000 euros pour le préjudice moral, soit 250 euros par jour de détention, et 1,95 million d'euros pour le préjudice matériel, ce qui n'est pas exagéré". Le Dr Jean-Louis Muller, ancien généraliste, accusé du meurtre de sa femme avant d'être définitivement acquitté en octobre 2013, réclame 2,1 millions d'euros à l'Etat pour les 600 jours qu'il a passés injustement en prison. Déjà, la cour d'appel de Nancy, saisie de ce dossier, a débloqué jeudi lors d'une procédure en référé une provision de 145.000 euros à son bénéfice, a précisé le Dr Muller à l’Agence France Presse.

"L'incarcération m'a fait tout perdre: mon cabinet médical, ma maison... J'avais une belle clientèle, mais tout a été saccagé par 14 ans de procédure. Aujourd'hui je ne peux plus exercer mon métier comme avant, car car j'ai une phobie des malades, de sortir, d'être dans la rue, d'affronter le regard des gens", a dit l'ancien généraliste. "Je vais demander à subir une expertise médicale, car le représentant de l'Etat conteste l'inaptitude professionnelle", a ajouté le Dr. Muller, qui exploite aujourd'hui des chambres d'hôtes dans un village du nord de l'Alsace.

Jean-Louis Muller a été définitivement acquitté le 31 octobre 2013 à Nancy, au terme d'un parcours judiciaire qui lui avait valu deux condamnations à 20 ans de réclusion. Pendant ces 14 ans de procédure, il a passé au total 600 jours derrière les barreaux, sur quatre périodes distinctes entre 2001 et 2011. Le médecin a toujours affirmé que son épouse Brigitte s'était suicidée avec le Magnum 357 retrouvé entre ses pieds, le 8 novembre 1999, dans leur maison d'Ingwiller (Bas-Rhin).

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Sénat

Le forfait de réorientation des urgences supprimé par le Sénat

Un petit tour et puis s'en va. Adopté fin octobre par l'Assemblée nationale, l'amendement au budget de la Sécu visant à expérimenter pendant trois ans le versement d'un forfait de 60 euros aux...Commenter

Trois nouveaux foyers de rougeole détectés en France, dont le plus actif sévit en Ile-de-France

Rougeole

Le dernier bulletin épidémiologique sur la Rougeole de Santé publique France fait état de trois régions rapportant des foyers actifs en... Commenter

Des médecins étrangers manifestent devant le ministère pour plus de reconnaissance

Manifestation

Blouses blanches sur le dos, pancartes « médecins en détresse » à la main, une centaine de praticiens se sont rassemblés jeudi devant le... Commenter

ORL  UNE DOULEUR PHARYNGÉE PERSISTANTE Abonné

ORL -  UNE DOULEUR PHARYNGÉE PERSISTANTE-0

Si des symptômes ORL persistent, même en l’absence de lésion évidente il faut rapidement adresser le patient à l’ORL pour rechercher une... Commenter

Anticoagulation LES AOD PASSÉS AU CRIBLE Abonné

Thrombose

Cette étude britannique du BMJ a comparé les risques et les bénéfices des trois AOD les plus prescrits à ceux de la warfarine. Les données... Commenter

A découvrir