Congrès du SML - Roger Rua lance une pétition et un appel à dénoncer la Convention médicale

Congrès du SMLRoger Rua lance une pétition et un appel à dénoncer la Convention médicale

19.09.2014
  • Congrès du SML - Roger Rua lance une pétition et un appel à dénoncer la Convention médicale-1

    Roger Rua lance une pétition et un appel à dénoncer la Convention médicale

Plus le temps passe et plus le SML prend ses distances avec la convention médicale actuelle. Son président n'en est pas à son premier coup d'essai ! Déjà en 2013, peu de temps après son élection à la tête du syndicat, Roger Rua avait commencé à vouloir détricoter la Convention en dénonçant l'avenant n°8, signé par son prédécesseur Christian Jeambrun. Et il avait appelé tous les membres du SML à ne pas signer le contrat d'accès aux soins (CAS) censé réguler les dépassements d'honoraires et améliorer l'accès aux soins. En 2014, et à l'occasion du Congrès annuel du SML qui s'ouvre ce vendredi pour deux jours à Marseille, Roger Rua va plus loin et veut cette fois dénoncer la totalité de la Convention en réaction au connteu. Ce n’est pas une dénonciation solitaire. Mais il appelle désormais tous les syndicats à venir le « rejoindre dans cette action ».

C'est devant les cadres de son syndicat – environ 80- que le président du SML a réaffirmé « haut et fort » qu'il fallait « surtout investir sur la médecine libérale ». Mais le principal sujet de mauvaisse humeur est avant tout le projet de loi de santé de Marisol Touraine qui sera présenté dans les prochaines semaines en Conseil des ministres et discuté au Parlement début 2015. Ce texte n'est d'après lui « rien d'autre qu'un nouveau coup de butoir pour démolir et mettre à mal la médecine libérale » qui signera « l'arrêt de mort de la liberté d'installation des professionnels et la fin de la liberté de choix de nos patients ». Et ç’est ça qui motive son attitude de plus en plus critique vis-à-vis de la convention.

Parmi les sujets qui fâchent, le président du SML est également revenu sur la généralisation du tiers payant d'ici à 2017. Une mesure dans laquelle il voit « la fin du paiement à l'acte pour introduire la capitation ». Pas question non plus pour le SML de laisser le champ libre à l'éducation nationale pour faire de la prévention, comme prévu dans la réforme Touraine. Sur ce sujet, si cher au président Rua, le responsable syndical assure que la ministre de la Santé est restée « sourde » à leur proposition de créer une véritable consultation de prévention.

Face à ce « mépris », le président du SML a également décidé de lancer une pétition nationale pour informer les Français des risques de ce qu'il qualifie d'une « étatisation » du système de santé. Il appelle ainsi tous les médecins à participer à cette campagne et à la relayer dans leur cabinet auprès de leurs patients.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Antoine Perrault

Dr Antoine Perrault : « Chez les remplaçants, il y a un véritable problème d'engagement au service de la population »

Antoine Perrault est maire de Saint-Julien-sur-Sarthe (Orne) depuis 25 ans. La semaine dernière, il faisait partie des édiles qui ont pu interroger le chef de l’État, lors du lancement du Grand...5

Bébés sans bras : trois nouveaux cas suspects dans les Bouches-du-Rhône

.

La liste des cas groupés (aussi appelés "clusters") d'agénésies transverse des membres supérieurs (ATMS) s'allonge. Le journal Le Parisien... 1

Une plainte auprès de la Cour européenne des droits de l’Homme pour pénurie de Sinemet®

Cour européenne des droits de l'Homme

Suite à l'immense difficulté de se procurer du Sinemet® (lévodopa/carbidopa) pour sa femme qui souffre d'une maladie de Parkinson, un homme... Commenter

ORL DYSFONCTIONNEMENT RHINO-SINUSIEN CHRONIQUE, ÉTAPE DIAGNOSTIQUE Abonné

Dysfonctionnement rhino-sinusien chronique

Devant un dysfonctionnement rhino-sinusien chronique, il importe de ne jamais se lancer dans un traitement, notamment antibiotique et/ou... Commenter

Maladies chroniques GOUTTE : LES INFIRMIÈRES FONT MIEUX QUE LES MÉDECINS Abonné

Goutte

Cette étude anglaise du Lancet montre que la probabilité de contrôler l’uricémie et les crises chez les patients goutteux est trois fois... 2

A découvrir